La réouverture de l’aile gauloise du musée de Saint-Germain nous permet de découvrir, en cinq salles et plus de 1300 objets, la vie de nos ancêtres entre le Ve siècle et le milieu du Ier siècle av J.C.

Commentaire et photos par Didier Faure

De magnifiques pièces provenant des tombes à char de Saint-Jean-sur-Tourbe, Berru, Cuperly, Amfreville-sous-les-Monts, la Gorge-Meillet (casques, pièces de décors des chars, pièces de harnachements…) nous apportent la preuve que les artisans gaulois étaient des orfèvres.

L’exposition, en complément des objets appartenant à des guerriers de haut rang enterrés avec « armes et bagages », nous présente également le travail des bronziers, excellant dans l’art de la bijouterie et de la vaisselle de luxe, celui des verriers fabriquant bracelets et perles, mais aussi le travail quotidien des forgerons (outils agricoles…) et des potiers (céramiques…).
Le sacré est abordé avec la présentation de divinités gauloises, comme la dame de Beaupré, le dieu d’Euffigneux et la divinité de Bouray-sur-Juine. 

La guerre des Gaules est bien sûr présente, avec en salle VIII deux statues « stupéfiantes de réalisme» grandeur nature de cavaliers gaulois et romain et en salle IX le siège d'Alésia. Pilum romain, lances, épées, casque gaulois, clous de chaussures romaines, boulets de pierre, traits de catapulte illustrent l’âpreté des combats et témoignent de la victoire de Jules César sur Vercingétorix.

Pour vous faire une idée, avant de venir sur place : http://www.maison-histoire.fr/

Ouvert tous les jours de 10 h 00 à 17 h 00, sauf le mardi – Entrée plein tarif 6 €.
Le château de Saint-Germain-en-Laye sur Richesheures.net