Jusqu'au 29 juillet 2012, le musée Saint-Rémi de Reims propose une belle exposition pour commémorer le 1500e anniversaire de la fondation du royaume de Reims.

Commentaire et photos SWG


Les Francs avaient une conception patrimoniale du pouvoir et un royaume était divisé entre tous les fils d'un souverain défunt, comme s'il s'agissait d'une simple exploitation agricole. Après la mort du roi Clovis (511), ses quatre fils se partagèrent donc son héritage. Thierry Ier (512-534) devint alors le premier monarque de l'éphémère royaume de Reims (512-555).

C'est pour commémorer cet événement, que la ville de Reims organise une exposition temporaire consacrée aux Francs, dans les galeries du fabuleux musée Saint-Rémi. Cette exposition s'appuie essentiellement sur les très belles collections mérovingiennes du musée, mais présente également le mobilier exhumé de trois riches tombes d'aristocrates découvertes en 2002 à Saint-Dizier (Haute-Marne). À la fin du Ve siècle ou au commencement du VIe siècle, une jeune fille de 18 ans, un jeune chef de 30 ans et un vieux potentat d'une cinquantaine d'années, furent inhumés avec tous les honneurs au milieu de leurs objets familiers, armes ou bijoux.

Un peu excentrée, l'abbaye Saint-Rémi (inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO) est malheureusement parfois « oubliée » par les touristes trop pressés. Elle mérite pourtant plus qu'un simple détour. Outre l'architecture remarquable de ses bâtiments conventuels et l'austère élégance de l'église abbatiale, les visiteurs pourront y découvrir les extraordinaires collections (particulièrement gallo-romaines) du musée municipal, à commencer par le sarcophage de Jovin figurant une scène de chasse au lion.

Musée Historique Saint-Rémi – Horaires, tarifs
Ouvert du lundi au vendredi de 14 h à 18 h 30 et de 14 h 00 à 19 h 00 le week-end. Entrée adulte 3 €.

Voir aussi la cité gallo-romaine de Reims et l'abbaye Saint-Rémi.