A la suite de notre DVD « Le temps de la Révolution Industrielle », il a paru intéressant de faire un parallèle entre deux personnages marquants de leur époque.

A cette occasion, et jusqu'au 10 juin, nous proposons un lot de deux DVD pour le prix de 19,00 €, le DVD « le temps de la Renaissance » et le DVD « le temps de la Révolution Industrielle », le dernier formant la suite logique du premier.


Tout le monde à plus ou moins entendu parler d’Elon Musk. Cet entrepreneur américain âgé de 45 ans est né en Afrique du sud avant de s’installer en Amérique du nord.
Il va d’abord faire fortune à l’époque de la bulle Internet, à la fin des années 1990. Il l’est l’un des fondateurs de Paypal, un système de paiement en ligne très commun et qu’on utilise d’ailleurs sur ce site.

Après avoir revendu Paypal, il choisit de se lancer dans l’industrie spatiale en 2002 avec Space X. Ce secteur est alors uniquement dominé par de gros groupes militaro-industriels. Développer une fusée est alors considéré comme long, difficile et couteux.
Pourtant en un peu plus d’une décennie, en partant de rien, il va rattraper ses concurrents puis les dépasser. Tout cela avec des budgets bien inférieurs.
Il est en passe de réussir une ambition abandonnée dans les années 1980 : construire des fusées récupérables qui réduisent drastiquement le prix d’un vol. Ses compétiteurs sont totalement dépassés et la nouvelle fusée Ariane 6 est déjà périmée avant même d’avoir été construite.

Musk est aussi connu pour les voitures électriques Tesla dont il a pris la direction en 2008. Comme pour Space X, Musk dispose de ses propres usines. Il sous traite très peu, à la différence des autres constructeurs. Au lieu de proposer des véhicules sans charmes, Tesla vise le haut de gamme et vent bien plus que ses concurrents.
Toutefois cette entreprise, malgré une capitalisation boursière considérable et sans rapport avec sa production, ne gagne pas d’argent. Les voitures électriques restent toujours marquées par le prix élevé des batteries, une autonomie limitée et un temps de rechargement très long.

Mais les voitures Tesla ne sont pas que des voitures électriques, ce sont aussi des robots. Du moins c’est l’objectif prioritaire de Musk avec la généralisation de la conduite 100% autonome qu’il espère prochaine. Les dernières Tesla sont d’ailleurs totalement équipées pour cela, il ne manque plus que la validation des derniers logiciels nécessaires.

Elon Musk s’est engagé plus récemment dans le secteur de l’Intelligence Artificielle "forte" qui promet de changer radicalement l’avenir de l’Humanité – nous aurons l’occasion d’y revenir.


Isambard Kingdom Brunel (1806-1859) a un parcours qui ressemble beaucoup à celui d’Elon Musk. Ingénieur anglais mais né d’un père français, il arrive à une période ou la métallurgie et la machine à vapeur atteignent un niveau qui va permettre de nouvelles applications.

Avec son père il se rend célèbre en construisant dans des conditions extrêmement dangereuses, le premier tunnel sous la Tamise (1825-1843). Il faillit même y perdre la vie lorsque le chantier fut envahi par les eaux.

Il construit ensuite toute une série de ponts en maçonnerie, en fer, en bois, ou suspendus qui étaient tous très innovants et ambitieux.

Il s’intéresse aussi au chemin de fer avec le curieux Great Western Railway qui se caractérise par son très grand écartement de 2140 mm (au lieu de 1435 mm).

Citons enfin la construction navale avec trois navires. Le Great Western lancé en 1837 est alors le plus grand et plus rapide des transatlantiques. Le Great Britain (1843) est le premier grand bateau en fer et à hélice. Le Great Eastern (1859) est un navire énorme qui ne sera égalé qu’en 1901.

On retrouve souvent l’adjectif "Great" dans le nom de ses projets. C’était sa marque de fabrique : toujours et encore plus grand.


Brunel savait se mettre en valeur médiatiquement et reste très célèbre au Royaume Uni. C’est aussi le cas de Musk qui fait d’ailleurs des caméos dans des films hollywoodiens. Les deux hommes font rêver les foules par leurs exploits techniques et assurent ainsi leur financement.

Si Musk n’a pas connu de déboires majeurs pour le moment, Brunel a subi plusieurs revers. Son dernier projet, le Great Eastern, fut un chemin de croix qui l’épuisa et ruina ses investisseurs.


Vous pouvez découvrir ici une vidéo extraite du DVD « le temps de la Révolution Industrielle » qui présente le Great Eastern et ses énormes machineries qui sont restées sans équivalents.

Musk connaitra-t-il son Great Eastern ? Son projet de colonisation de Mars, ou il souhaite implanter 1 millions de colons (!), repose sur l’Interplanetary Transport System (vidéo). C’est une classe de fusées géantes 100% réutilisables qui pèsent plus de 10 000 T au décollage et peuvent emporter une centaine de passagers. A titre de comparaison sa masse dépasse de trois fois celle de la plus grosse fusée jamais construite, Saturn V, qui emmena les américains sur la Lune en 1969. Ce système en cours de développement est annoncé pour 2024. A cette date Musk aura le même âge que Brunel lors des premiers essais du Great Eastern…

-->