Avant de commencer à rentrer dans le dur du travail, il vaut mieux regarder ce qui se fait déjà en modélisme au niveau des funiculaires.

Tout d’abord Brawa a publié un funiculaire en HO (ref 6310) et en N (ref 6410). Les modèles, sans doute assez anciens, sont d’une esthétique passe partout.

Les gares ne sont pas extraordinaires et réduites au stricte minimum.

Toutefois l’évitement Abt est bien réalisé. Sur ce plan ou voit comment doit être posée la ligne. Pour s’assurer que le fil se plaque bien sur les poulies de la voie, le plan de roulement est légèrement bombé.

Mais contrairement à la réalité, il y a deux fils – un en aval et un en amont – qui relient les voitures. Cela permet de tendre les fils entre les deux grandes poulies des extrémités. On peut aussi faire passer un courant électrique pour éclairer les voitures.
C’est un système astucieux. Par contre je ne l’ai jamais vu fonctionner. Est-ce fiable sur la durée ?


Voici trois autres exemples de réalisations qui couvrent tous les principaux systèmes :

D’abord un très beau réseau HO consacré uniquement au funiculaire urbain de Bregille à Besançon. Il a aujourd’hui disparu. On a là un véritable évitement Abt totalement fonctionnel (enfin je suppose) et exact.
Plus de détail : http://railminiature25.free.fr/php/funiculaire.php

Ensuite une montagne impressionnante avec un funiculaire qui semble être de type trirail. Il est plus simple à réaliser que l’évitement Abt.
La source : http://trains-ch.skyrock.com/29.html

Le dernier exemple a été présenté à Railexpo 2016. Il s’inspire du funiculaire du Mont Dore mais est en fait un modèle à deux voies séparées comme au Tréport. C’est la solution la plus simple si on utilise deux voitures. Photo : Le Train N°345.

Je dois maintenant faire un choix sachant que je dois fournir des modèles simples à concevoir, à un prix pas trop élevé (donc pas avec des pièces trop grandes), simples à installer et fiables à exploiter.