Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Crest

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Le château fort : Les châteaux philipiens


Textes et photos ©


Front nord-est du château de Dourdan. Les architectes à la solde de Philippe Auguste ont massivement introduit l'usage des flanquements cylindriques. Diaporama...

La révolution philipienne (fin XIIe-XIVe siècle) :

On désigne sous le terme d'architecture philippienne (plus rarement augustéenne), le système de fortification imaginé et mis en œuvre par les bâtisseurs à la solde du roi Philippe Auguste (1180-1223). A la fin du XIIe siècle, des machines de jet plus puissantes font leur apparition et rendent obsolètes les forteresses antérieures. L'évolution des techniques de construction a permis de concevoir des structures maçonnées plus résistantes. C'est au Louvre que tout semble débuter. Philippe fait construire entre 1190 et 1204 une enceinte pratiquement carrée, cantonnée aux angles de tours circulaires. Elle est plantée sur la rive nord de la Seine, à l'extérieur de l'enceinte urbaine. Elle possède deux accès ménagés entre deux cylindres. Au centre de la cour s'élève une grosse tour qui servira de modèle à toutes les édifices ultérieurs attribués à Philippe Auguste (" Donjon " de Rouen, Tour du Coudray à Chinon, tour Louis le Gros à Villeneuve-sur-Yonne, tour du Prisonnier à Gisors).

Dans les modèles les plus achevés de l'architecture philippienne, cette grosse tour se déporte même hors de l'enceinte, pour prendre la place de l'une des tour d'angles (Dourdan) On utilise massivement les flanquements cylindriques, ce qui permet de mieux protéger les courtines. L'homme d'armes peut ainsi participer activement à la défense, grâce aux archères percées dans ces flanquements. On rompt ainsi avec la philosophie de la défense passive pour parler de défense active. Par ailleurs, l'enceinte devient l'unique obstacle opposé à l'assaillant. C'est une défense linéaire qui range au placard le vieux précepte de la défense en profondeur. Ainsi agencée, la forteresse peut désormais s'édifier en terrains plats et découverts. Les modèles philippiens sont imités par tous les riches bâtisseurs. Les châteaux dits " édouardiens ", construit par le roi d'Angleterre Edouard I (1272-1307) essentiellement au Pays de Galles, sont ainsi directement inspirés par les réalisations de Philippe Auguste.





précédente - suivante