Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Château-Thierry

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Fère-en-Tardenois, XIIIe, XVIe siècle.


Textes et photos ©

Fondation :
  • 1206 par le comte Robert II de Dreux.
Sous le règne de :
  • Philippe II Auguste (1180-1223).
Grandes dates :
  • 1395 : Propriété du duc Louis D'Orléans (mort en 1407)
  • 1514 : Propriété de François d'Angoulême (futur François Ier)
  • 1528 : Le château est offert par François Ier à Anne de Montmorency. Début de la transformation en palais renaissance.
  • 1779 : Le château en ruine est vendu par le futur Philippe Egalité.
Principal intérêt :
  • Fère-en-Tardenois constitue sans doute le plus ancien château d'origine non royale influencé par les canons philippiens. L'absence de donjon reste encore, à l'époque de sa construction, un phénomène marginal appelé à se répandre largement. Le pont-galerie est un véritable chef-d'œuvre de la Renaissance.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1862. Propriété du département.
Bibliographie :
  • Pas de référence pour le moment.

Robert II, comte de Dreux et petit-fils du roi Louis VI le Gros, commença l'édification d'un château à Fère-en-Tardenois en 1206. La place passa, comme nombre de forteresses de la région, aux mains du prince Louis d'Orléans (1372-1407) en 1395. Ce frère du roi Charles VI (1380-1422) cherchait alors à s'implanter profondément dans la région et se trouvait notamment en possession de Coucy, la Ferté-Milon et Pierrefonds. Le château resta dans le patrimoine de la famille d'Orléans jusqu'en 1498, date à laquelle Louis II d'Orléans monta sur le trône de France (Louis XII, 1498-1515).

Louis XII semble avoir donné Fère-en-Tardenois vers 1514 à son gendre François d'Angoulême (futur François Ier). Devenu roi à son tour, François Ier l'octroya au maréchal Anne de Montmorency en 1528. Connétable de France en 1537, cet ami du souverain à la salamandre entreprit de modifier en profondeur la vieille demeure féodale pour la transformer en somptueux palais renaissance. Entre 1555 et 1560, il confia à l'architecte Jean Bullant le soin de construire un magnifique pont-galerie. Il œuvra également pour le compte de ce même Anne de Montmorency à Ecouen.

Les Montmorency restèrent maîtres des lieux jusqu'à la disgrâce de Henri II de Montmorency, décapité sur ordre de Louis XIII (ou plus exactement de Richelieu). Fère-en-Tardenois fut aussitôt concédé à Henri II de Bourbon, prince de Condé. Par un curieux revirement de l'histoire, le palais revint à la seconde famille d'Orléans en 1752, à l'occasion du mariage célébré entre Louise-Henriette de Bourbon et Louis-Philippe d'Orléans. Leur fils, également nommé Louis-Philippe d'Orléans (Le futur Philippe Egalité de la Révolution Française), vendit à l'encan le château tombant en ruine après 1789. Il fut alors méthodiquement dépecé, mais le pont-galerie échappa partiellement au massacre.
.




précédente - suivante