Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Haut-Koenigsbourg

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Foix, XIe, XVe siècle - site cathare.


Fondation :
  • 1002 (première mention).
Sous le règne de :
  • Robert II le Pieux (996-1031)
Grandes dates :
  • 1210 et 1212 : siège de la place par les croisés du Nord.
  • 1214 : le château est remis en gage de paix au légat du pape.
  • 1234 : le comte de Foix récupère son bien.
  • 1272 : le roi de France mène le blocus du site.
  • XVI ème s.: Foix devient un foyer protestant.
  • 1607 : le comté passe définitivement à la couronne française.
  • 1887 : la restauration du site est lancée
Principal intérêt :
  • Le département de l'Ariège conserve deux châteaux emblématiques : Montségur et Foix. Ce dernier, avec ses trois tours dominant la ville, est un bon exemple de l'évolution castrale, notamment des tours-maîtresses entre le XIIème et le XVème siècle.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1840. Propriété du Département.
Bibliographie :
  • Pas de référence pour le moment.

Bien que Foix -Fuxum- soit connu dès le VIème siècle, il faut attendre le début du XIème siècle pour que son castrum soit mentionné (testament de Roger Ier de Carcassonne rédigé en 1002).

Lors de la croisade contre les Albigeois, le château est au cœur des combats. Simon de Montfort en fait le siège en 1210 et 1212. Deux ans plus tard, il est remis en gage de paix au légat du pape. Simon de Montfort s'empresse d'en prendre possession mais doit le remettre, par ordre du pape Honorius III, à l'Église en 1216. Le comte de Foix ne récupérera son château que dix huit ans plus tard.

En juin 1272, Philippe III le Hardi, afin de corriger son vassal turbulent, fait le siège de la place. Roger-Bernard, devant les moyens déployés, capitule rapidement. Après avoir goutté aux geôles royales, pendant dix huit mois, il récupère son bien vers 1275-1276. Dès lors, la place va devenir un lieu prisé où vont se croiser, seigneurs, princes, princesses, troubadours… Mais la guerre réapparait lorsque Jeanne d'Albret (1528-1572) comtesse de Foix et reine de Navarre y installe la réforme calviniste.

Au XVIIème siècle (1607), le comté de Foix passe définitivement sous l'autorité royale et le château devient une prison. Cette fonction, qu'il conservera jusqu'au milieu du XIXème siècle, le sauvera de la destruction ; une ordonnance royale de 1626 prescrivant même des réparations.

En 1887, des travaux de restauration, dirigés par Paul Boeswildwald, élève de Viollet-le-Duc, démarrent (sommet de la tour circulaire, étages de la tour centrale, logis entre les deux tours).

Aujourd'hui le château abrite les collections du musée de l'Ariège (Histoire et traditions).




précédente - suivante