Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Haut-Landsbourg

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château d'Aguilar, XIIIe siècle - site cathare.


Textes et photos ©

La place trône au sommet d'une éminence naturelle dominant la petite plaine de Tuchan. Elle est composée d'une première enceinte polygonale flanquée de six tours hémicylindriques ouvertes à la gorge, d'un diamètre de 5 m. On retrouve là une disposition notamment présente au château de Peyrepertuse. Ces archères sont desservies par des ébrasements généralement à coussinets et possèdent régulièrement des étriers. Une poterne est percée dans la courtine nord. L'accès principal est ménagé à l'ouest, autrefois précédé par une barbacane aujourd'hui pratiquement disparue. Des encoches apparaissent dans les maçonneries, destinées à recevoir les barres de la porte. On remarque la présence d'un porte-voix à proximité.

La chapelle castrale Sainte-Anne s'élève devant l'entrée. Elle possède une voûte en plein cintre et une abside en cul-de-four. L'enceinte haute est totalement protégée par l'enceinte basse. Elle dessine un polygone irrégulier et occupe un petit socle rocheux assez abrupt vers le nord. De ce côté s'élève un donjon contigu au rempart. Ce noyau possédait une citerne et une cave. L'élément le plus remarquable est sans conteste une série de cinq archères percées à l'ouest avec une unité isolée dans le retour d'angle sud, ménagées dans des niches voûtées en plein cintre. Il s'agit peut-être de l'une des parties les plus anciennes de la forteresse (fin XIIe siècle ?). Le parement du mur extérieur, en petit appareil très irrégulier, pourrait confirmer cette datation.




précédente - suivante