Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Gavaudun

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Puilaurens, XIIIe siècle.


Fondation :
  • Première mention en 1217.
Sous le règne de :
  • Philippe II Auguste (1180-1223).
Grandes dates :
  • 12 000 av. J.-C. : Implantation humaine dans une grotte de la vallée.
  • 958 : Le site passe dans les dépendances de l'abbaye Saint-Michel de Cuxa.
  • XIIe : Edification de la tour rectangulaire du château primitif (?)
  • 1217 : Première mention d'un seigneur : Pierre Catala.
  • 1241 et 1245/6 : Le château abrite des parfaits et parfaites, dont un diacre.
  • 1255 : Le château devient forteresse royale et saint Louis commande sa (re)fortification.
  • 1659 : La forteresse est déclassée et n'abrite plus que des vétérans.
Principal intérêt :
  • Le château de Puylaurens est un bon exemple de l'application des canons royaux au milieu du XIIIe : la place forte originelle est renforcée, puis flanquée de tours (l'utilisation du bossage rappelle les tours d'Aigues-Mortes et Carcassonne) et les courtines sont surélevées. On peut opposer au soin apporté à ces réalisations, les aménagements postérieurs plus " anarchiques " et grossiers destinés à l'usage des armes à feu portatives (fentes à mousquets du XVIIe).
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1902. Propriété de la commune.
Bibliographie :
  • Pas de référence pour le moment.

L'implantation humaine dans la région remonte à la Préhistoire : une grotte surplombant la vallée de la Boulzane a fourni des témoins archéologiques datés du Magdalénien Supérieur (soit la fin du Paléolithique, entre 12 000 et 10 000 av. J.-C.).

En 958, une charte mentionne le passage de la prévôté de Puylaurens dans les dépendances de l'abbaye Saint-Michel de Cuxa. Elle stipule par ailleurs qu'une chapelle dédiée à saint Laurent peut être implantée sur le piton occupé actuellement par le château. Quoi qu'il en soit, aucun vestige actuel ne confirme une occupation aussi ancienne.

Le premier châtelain est attesté au début du XIIIe : Pierre Catala apparaît dans des actes relatifs à Guillaume de Peyrepertuse. Durant la croisade contre les Albigeois, le château ne semble pas avoir eu d'autres rôles que d'abriter quelques cathares : Pierre Paraire (diacre cathare du Fenouillèdes) en 1241 et des parfaits en 1245/1246.

Puylaurens passe dans l'escarcelle royale en 1255 et les défenses sont renforcées sur ordre de saint Louis (1226-1270), puis de son fils Philippe III le Hardi (1270-1285). Le site devient l'une des " cinq filles de Carcassonne ", destinées à protéger le royaume de France contre l'Aragon. A partir de la conquête royale, Puylaurens devient donc une forteresse de frontière occupée par une garnison.

Pris en 1636 par les Espagnols, la forteresse retombe dans le domaine royal français en 1659, par le traité des Pyrénées qui rattache définitivement le Roussillon à la France. Puylaurens perd alors sa raison d'être, comme beaucoup d'autres châteaux des Corbières, et n'est plus occupé que par une garnison de vétérans.




précédente - suivante