Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Château des Lumières, Lunéville

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Puivert, XIIIe, XIVe siècle.


Textes et photos ©

Fondation :
  • Première mention au XIIIe siècle
Sous le règne de :
  • Philippe II Auguste (1180-1223)
Grandes dates :
  • 1210 : Prise de la place par les croisés.
  • 1280 : Etablissement d'une garnison permanente par Philippe III le Hardi.
  • 1789 : Importantes dégradations durant la période révolutionnaire.
Principal intérêt :
  • Puivert présente de nombreux caractères d'adaptation aux canons de l'architecture royale du XIIIe siècle : Archères à étrier, tours de flanquement cylindriques, parement à bossage… Il n'en obéit par pour autant aveuglément aux règles philippiennes, mais conserve au contraire une certaine fidélité aux modèles antérieurs : tour-porte carrée, donjon quadrangulaire… La chapelle du donjon et sa grande salle ont reçu des voûtes remarquables et des culots ornés particulièrement intéressants. Une plongée dans les entrailles du temps !
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1907. Propriété privée.
Bibliographie :
  • Pas de référence pour le moment.

La forteresse est attestée au début de la première Croisade contre les Albigeois, mais ne jouera qu'un rôle mineur dans la suite des événements. Les chevaliers du nord s'en emparent en 1210 après seulement trois jours de siège. Elle est alors confiée par Simon de Montfort à son compagnon Lambert de Thury qui la détient au moins jusqu'en 1213. Elle passe ensuite à Thomas Pons de Bruyères. Place proche de la frontière avec l'Aragon, Philippe le Hardi (1270-1285) la dote d'une garnison permanente après 1280.

Le château est totalement remanié au XIVe siècle et quitte vers 1350 par mariage la maison de Bruyères, pour rentrer dans celle de Géraud de Voisin. Il change de propriétaires à plusieurs reprises au cours des siècles suivants et est sans doute abandonné au début du XVIIIe siècle. Il souffre de dégradations durant la Révolution et fait l'objet de premières restaurations au début du XXe siècle.




précédente - suivante