Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Chapelle prieurale de Tresséroux

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Termes XIIe, XIIIe siècles - site cathare.


Textes et photos ©

La place est perchée sur un sommet aux pentes vertigineuses, seulement accessible depuis le sud. C'est de ce côté, sur une petite plate-forme naturelle, que Montfort et les siens dressèrent leur camp en 1210. Il y avait là autrefois un village médiéval dont ne subsistent plus que quelques fragments épars de la muraille de défense. Le château couronne le point culminant de l'éminence. Il est composé de deux enceintes concentriques. La première date essentiellement du XIIIe siècle et est donc en large partie l'œuvre des architectes royaux. On y retrouve quelques éléments caractéristiques des ouvrages capétiens, comme une tour en parement à bossage (époque Philippe le Bel ?) et les longues archères à étriers datant vraisemblablement de saint Louis. Subsistent au sud les ruines d'une salle des gardes. Notons également à l'ouest la présence d'un mâchicoulis à latrines avec conduit pour l'évacuation des eaux usées. Au nord, sous la surveillance d'une échauguette, une poterne donne sur l'extrémité du promontoire et permettait de se rendre au Termenet, petite forteresse avancée dont les croisés s'emparèrent dès le commencement du siège.

Il n'y a pas de puits. Aussi l'alimentation en eau de la garnison était-elle assurée par des citernes aménagées pour collecter les eaux de pluie. La seconde enceinte en abrite deux, l'une au sud, l'autre à l'est. C'est le liquide récupérée dans ces ouvrages qui semble avoir rendu la garnison malade en 1210. On trouve dans cette deuxième enceinte un bâtiment rectangulaire à baies romanes souvent assimilé à une chapelle. Il n'existe cependant aucune preuve formelle de cette destination religieuse. Un donjon quadrangulaire a été totalement détruit en 1654.

Eglise Notre-Dame-de-la-Nativité de Termes :

Sans doute débutée dans la seconde moitié du XIIe siècle, elle serait donc antérieure de plusieurs décennies à la croisade contre les Albigeois. Elle est voûtée en berceau brisé (clichés 18 et 19 du diaporama).

Château de Durfort :

Sur le territoire de la commune de Vignevieille, à quelques kilomètres du château de Termes, se dressent au-dessus des gorges de l'Orbieux les ruines de la forteresse de Durfort. D'après Salch, elle est mentionnée dès la fin du XIe siècle et fut concédée en 1215 au croisé Alain Roci. Il s'agit d'une propriété privée inaccessible, visible uniquement depuis la D 212.




précédente - suivante