Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Fréteval

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Calmont d'Olt, XIe, XVe siècle.



Vue aérienne du château (Google)

Le château « primitif » se compose d’un donjon (à l’ouest), d’un logis accolé à la courtine nord et d’une tour carrée dite tour Longe (à l’angle sud-est). Une courtine au sud, reliant les deux tours, ferme une petite cour. L’ensemble forme un rectangle de 40 m de long sur 20 m de large.

La tour Grosse (face à l’attaque) est un donjon carré de 11 m de côté qui se développait sur trois niveaux (cave voûtée et deux salles). L’état des lieux de 1671 précise « qu’il y a une cheminée à chaque étage et au plus haut de la tour, une fenêtre croisée, grillée de fer […] et que le gabion a besoin d’être planchéié et couvert ». Depuis 2010, l’association a rebâti les murs effondrés (faces est et sud) et installé un plancher étanche.

Il ne reste du logis que les premières assises et, en élévation, le mur nord. Celui-ci, doublé en épaisseur pour supporter le poids des voûtes, conserve une baie qui était « croisée, grillée de fer et fermée par deux fenêtres » dans l’état des lieux de 1671. Les documents de 1624 et 1671 nous donnent des informations complémentaires. La salle supérieure à laquelle « on accède par la cour par un escalier droit » est encadrée par deux chambres. Après « cinq ou six degrés », on descend dans une pièce « nommée la cuisine ». Celle-ci possédait une « cheminée de pierre de taille ». De cette cuisine, on accède à la citerne (1671) ou à une « autre pièce appelée chambre ou cuisine » (mentions entre guillemets d'après l'état des lieux de 1624).

Lors des travaux de restauration de la tour Longe (restitution du parement extérieur, en grès rose, des faces sud et est), le dispositif d’entrée du château au XIVe siècle fut découvert. Comme l’indiquait les procès-verbaux de visites du XVIIe siècle, la rampe d’accès, située à l’angle sud-est du château, était barrée par deux portes, un pont-levis et trois autres portes. Une tour circulaire (aujourd’hui disparue) flanquait l’angle nord-est du château et protégeait la rampe d’accès.

L’enceinte extérieure basse, flanquée de huit tours circulaires ouvertes à la gorge, se développe sur environ 160 m de long. Chaque tour possède trois archères-canonnières à double ébrasement. La tour ouest, nommée « Boulevard », plantée du côté de l’attaque est d’un diamètre supérieur aux autres. Les courtines sud-est et sud-ouest sont percées chacune par une porte/poterne permettant l’accès au château.

 




précédente - suivante