Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Saint-Emilion

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Résidence seigneuriale de Beaumont-le-Richard, XIIe siècle.



Vue aérienne du site (Google Earth).

Le château est situé sur une butte calcaire dominant d'anciens terrains marécageux. Une carte de 1769 nous le montre entouré de murs et " ouvert " au nord par un châtelet d'entrée formé par deux tours rondes.

Au sud et à l'ouest de l'enceinte disparue se dressent deux bâtiments sans toiture -grange et vestige d'une maison- puis le logis seigneurial et ses bâtiments de service.

Le bloc d'habitation est un édifice rectangulaire (18 m x 8 m environ) étayé par des contreforts plats. Au-dessus d'un cellier voûté en berceau, le premier étage se compose d'une salle de réception ou de parement ornée d'arcatures romanes et d'une chambre, entièrement reprise au XVIIe siècle, éclairée primitivement au sud-est par de petites baies. Les arcades intérieures se composent de colonnes engagées avec base et chapiteaux ornementaux, enjambées par des arcs moulurés. L'ensemble est assis sur un petit banc de pierre.

Au nord-ouest du bloc d'habitation et à peu de distance de ce dernier se dresse la grande salle romane considérablement transformée (appelée " le manoir " jusqu'à la Seconde Guerre mondiale).

Rectangulaire, elle se composait d'une nef principale à contreforts accolée à l'est par un bas-côté (l'ensemble faisant environ 20 m x 10 m), la transition entre les deux s'effectuant par une série d'arcades retombant sur de lourds piliers circulaires. Deux de ces colonnes sont conservées dans le mur oriental du " manoir " sous sa forme tardive (une dans l'angle sud-est parfaitement conservée - hauteur 3 m avec base et chapiteau - l'autre fort endommagée à 8,75 m vers le nord). Dans l'angle nord-ouest de la nef se trouve un escalier à vis permettant de se rendre sur le couronnement du mur. De grandes fenêtres à colonnettes éclairaient la nef.




précédente - suivante