Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Ivry-la-Bataille

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Résidence seigneuriale de Beaumont-le-Richard, XIIe siècle.


Fondation :
  • vers 1150.
Sous le règne de :
  • Louis VII le Jeune (1137-1180)
Grandes dates :
  • 1172 : Richard de Hommet doit l'honneur de Beaumont à Henri II Plantagenet.
  • 1272/1634 : Beaumont appartient à la famille de Hotot.
  • vers 1630 : le bloc d'habitation est transformé en chapelle.
Principal intérêt :
  • Beaumont-le-Richard est le seul site français du domaine des Plantagenêts, à posséder encore le bloc d'habitation d'une résidence du XIIe siècle. Sa transformation en chapelle au XVIIe siècle lui a permis de demeurer dans un état remarquable.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1997. Propriété d'une personne privée.
Bibliographie :
  • - Edward Impey : L'architecture seigneuriale en Basse Normandie 1050-1350 - rapport de prospection thématique 1993 p 22-34

La seigneurie de Beaumont, relevant de l’évêque de Bayeux, doit son nom à Richard de Hommet, baron de Varanguebec et connétable de Normandie (1153-1178). Fidèle du duc de Normandie et roi d’Angleterre Henri II, il doit directement l’hommage à ce dernier pour l’honneur de Beaumont en 1172. Richard fait bâtir dans le second tiers du XIIe siècle les logis (la grande salle et le bloc d’habitation) que nous connaissons aujourd’hui. En 1220, Enguerrand -fils de Richard- fait don à l’abbaye de Mondaye de l’église et des dîmes de Beaumont. La puissante seigneurie de ce temps perdra tout intérêt aux siècles suivants.

De 1272 à 1634, Beaumont-le-Richard est entre les mains de la famille de Hotot. Transformés en exploitation agricole, les logis subissent quelques remaniements. La grande salle, probablement au XVe siècle, est restructurée (nef raccourcie côté sud, démolition du bas-côté oriental, arcades murées) et perd ainsi son aspect primitif. Le bloc d’habitation fait, lui aussi, l’objet d’aménagements : installation d’une cheminée sur le mur sud (au XVe siècle) et de latrines à l’angle sud-ouest (au XVIe siècle). Vers 1630, l’étage est converti en chapelle. La pièce, côté sud, est remaniée et les voûtes du cellier partiellement rebâties.

Ruiné à cause des guerres civiles, Jacques de Hotot doit vendre la châtellenie de Beaumont à Jean de Choisy.




précédente - suivante