Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Lastours

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de La Rochefoucauld, XIe, XVIIIe siècle.

Généralités - Historique - Diaporama

Fondation :
  • 980
Sous le règne de :
  • Lothaire (954-986)
Grandes dates :
  • 1019 : Foucauld, premier seigneur de La Roche.
  • vers 1030 : construction du donjon.
  • 1350 : le châtelet d'entrée est bâti.
  • 1453 : les tours d'angle sont édifiées et le donjon surélevé.
  • 1520 : les deux ailes Renaissance voient le jour.
  • janvier 1960 : la face ouest du donjon s'écroule.

Principal intérêt :
  • Les deux ailes Renaissance, avec portiques à arcades sur trois niveaux, sont uniques en France. Le grand escalier est remarquable et peut « rivaliser » avec celui de Blois ou de Chambord. Le donjon, bâti vers 1030, est contemporain de celui de Loches.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1955. Propriété d'une personne privée.
Bibliographie :
  • Pas de référence pour le moment.

Historique :

C’est à la fin du Xe siècle (980) que les évêques d’Angoulême, afin de se protéger des invasions normandes, confient à Fucaldus la fortification du « rocher » dominant la Tardoise. Foucauld, seigneur de La Roche (cadet du vicomte de Limoges ?), apparaît dans les textes en 1019 ; son castrum quelques années plus tard (construction du donjon vers 1030 et mention du logis en 1109). En 1148, le seigneur de La Roche, un peu « turbulent », voit son castrum pillé par son suzerain venu le « corriger » (Guillaume IV Taillefer, comte d’Angoulême).

Au début de la guerre de Cent Ans (1350), Aimeri III, grâce à une rente royale, fait bâtir le châtelet d’entrée. Le jour de la bataille de Castillon (17 juillet 1453) le roi Charles VII séjourne au château. Cette même année, Jean de La Rochefoucauld fait édifier les tours d’angle et surélever le donjon ; utilisation de fonds royaux versés pour « fêter la victoire » ?

Environ un demi siècle plus tard (1520), François II et son épouse, Anne de Polignac, proches du roi François Ier, transforment le château en y bâtissant les deux ailes Renaissance. En 1615, le comte poursuit cette transformation en ouvrant la cour au nord (démolition de la partie médiévale). En 1760, l’aile ouest, détruite par incendie, est reconstruite. Dans les années 1960, des travaux de consolidation du donjon sont entrepris, sa face ouest s’étant effondrée en janvier 1960.

Description :

Le château se compose de trois ailes entourant une cour ouverte au nord. L’aile ouest est constituée d’une tour d’angle circulaire (XVe s.), du pavillon XVIIIe s. et du donjon « carré » (11,80 x 12,00), dont il ne reste que trois côtés (XIe s. et XVe s.).

L’aile sud porte à ses extrémités, le châtelet d’entrée (XIVe siècle) et une tour d’angle (sud-est). Au milieu, se dresse l’un des deux logis Renaissance. Ce dernier abrite le grand escalier que certains attribuent à Léonard de Vinci.

L’aile orientale est constituée du second logis Renaissance et de la chapelle (tour d’angle percée de hautes baies en tiers point). Intérieur cour, les deux ailes Renaissance présentent un décor, à l’italienne, fait de portiques à arcades sur trois niveaux.




précédente - suivante