Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Palais ducal de Nancy

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





La tour de Bridiers, XVe siècle.


A proximité d'une agglomération datant de l'époque romaine (où l'on a découvert des urnes funéraires, des tuiles, des poteries…), le site de Las Tours, le plus ancien emplacement de la châtellenie de Bridiers, est constitué de deux mottes reliées entre elles par une basse-cour et deux lignes de défense.

Installé sur une butte, à environ 750 m au sud-ouest des mottes de Las Tours, le château de forme pentagonale (35 m de long sur 30 m de large) conserve une enceinte renforcée par trois tours d'angle et une tour-résidence. L'entrée, une porte charretière voûtée -aujourd'hui disparue- surmontée de mâchicoulis, perçait le mur d'enceinte sud. A l'angle nord-ouest de la basse-cour, des fours et une écurie ont été localisés.

La tour-résidence est un cylindre taluté (22 m de diamètre à la base et 17 m à partir du 1er étage) s'élevant à 24,60 m de hauteur. Elle se compose de cinq niveaux (un cellier semi-enterré avec puits, trois étages -deux planchéiés et un voûté sur croisées d'ogives- et un chemin de ronde sommital). L'accès à la tour se faisait par un escalier droit extérieur, situé au pied nord de la tour, et par un pont-levis à flèches aboutissant à la porte d'entrée, au 1er étage. Cet étage (ainsi que les deux autres) est occupé par une grande salle hexagonale éclairée par deux fenêtres à coussiège à profonde embrasure. Une cheminée et un réduit abritant les latrines attestent du caractère résidentiel de la tour. Les étages sont distribués par un escalier à vis partant du couloir d'accès à la salle du 1er étage. Un second escalier coudé descend vers le cellier.




précédente - suivante