Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Etampes

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Châteaux de Bruzac, XIIe-XVe siècle.


Textes et photos ©

Bas-Bruzac :

On accède au Bas-Bruzac par une porte charretière, vestige du châtelet d'entrée. Une fois cet ouvrage passé, on découvre une terrasse datant de la fin du XVe siècle, longée par un corps de logis des XIIe-XIIIe siècles. A l'angle sud du logis se dresse une tour ronde accolée d'une tourelle d'escalier de forme hexagonale. Les sculptures encadrant la porte d'entrée de l'escalier et les fenêtres à traverse, datent l'ensemble du début de la Renaissance. Le corps de logis rectangulaire qui s'abrite derrière la tour est probablement le donjon quadrangulaire d'origine, modernisé durant le XVe siècle. Il se compose de quatre étages, le rez-de-chaussée abritant la cuisine, comme le prouve l'évier, la niche " garde-manger " et le four incorporé dans la cheminée. Les deux étages supérieurs ont la traditionnelle fonction de résidence et d'apparat. Cet ensemble - tourelle d'escalier, tour ronde et logis - est ceinturé par une belle couronne de mâchicoulis.

Haut-Bruzac :

Il ne reste du Haut-Bruzac que la façade nord du logis, flanquée par deux tours cylindriques. Cette façade conserve de très belles pièces architecturales, comme ses fenêtres à meneaux ou sa niche à décor gothique (cuisine ou oratoire ?).

La tour ouest présente, elle aussi, quelques particularités intéressantes. Les rainures, où se logeaient les flèches du pont-levis de la porte d'entrée, encadrent un blason rectangulaire surmonté d'une fenêtre à traverse finement sculptée (fin du XVe siècle). Ce blason (aux armes des Flamenc ?) représente deux personnages soutenant un écu surmonté d'un heaume richement décoré. Au-dessus de la rainure gauche du pont levis, on découvre, grâce à une brèche dans le mur, le système d'évacuation d'une latrine intégrée dans la maçonnerie. En complément de cet élément de confort, deux belles petites cheminées Renaissance habillent les deuxième et troisième étages de la tour.

Au revers de celle-ci, le Haut-Bruzac conserve en partie une tourelle d'escalier portant à son sommet une échauguette finement moulurée, et sur le linteau de la porte d'entrée un blason sculpté ceint d'une couronne de lauriers. Malheureusement, celui-ci est illisible.

La tour orientale, la moins bien conservée, ne garde que trois fenêtres à traverse et quelques arrachements de cheminées.

On peut encore noter qu'au nord du site se trouve la basse-cour (un corps de ferme s'y élève aujourd'hui), séparée du château par un fossé sec. On le combla partiellement vers la fin du XVe siècle, pour aménager une rampe d'accès au Haut Bruzac. A l'ouest du site se devine, enfouie sous une végétation luxuriante, la chapelle (hors des murs) Saint-Saturnin.




précédente - suivante