Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Dinan

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Nogent-le-Rotrou, XIe-XVIe siècle.


Le château Saint Jean se compose d'une vaste enceinte de forme ovoïde entourée d'un fossé sec, d'un puissant donjon quadrangulaire à contreforts et d'un gracieux châtelet d'entrée.

Le donjon est un édifice rectangulaire mesurant 22 m de long sur 16 m de large, avec une hauteur comprise entre 30 et 34 m. A l'origine, il était complété au nord par un " petit donjon ", annexe logeant l'escalier d'accès à la porte du 1er étage. On retrouve un dispositif similaire à Loches ou Montbazon notamment. Deux très larges contreforts (en forme pyramidale) encadrent chaque angle ; cinq autres plus minces renforcent les faces sud, ouest et est.

Le donjon possédait quatre étages, les poutres des planchers reposant sur les retraits successifs des murs. Jusqu'au second niveau, un mur de refend séparait la pièce en deux. Les étages supérieurs avaient une fonction résidentielle, comme en témoignent les quatre baies romanes (du 4ème étage), les baies géminées (avec ou sans oculus en losange), les cheminées, la latrine (située au 2ème étage dans le contrefort sud-est), la " salle d'eau " (cuvette de pierre avec écoulement extérieur au 3ème étage).

L'enceinte est flanquée, en complément du châtelet d'entrée, par cinq tours semi-circulaires disposées sur la moitié opposée au ravin naturel. Dotées d'archères à fente en rame, elles se nomment : à gauche du châtelet, tour de la Chaise (accolée au donjon), de Montdoucet (détruite vers 1825), de Saint-Georges (la mieux conservée, elle comporte trois niveaux dont une salle basse en " forme de bouteille " -silo à grains-). A droite : tour de Brunelles (détruite en mai 1827) et Saint-Victor-de-Buthon. Le châtelet d'entrée conserve trois niveaux sous chemin de ronde à mâchicoulis décoratifs. La porte charretière était protégée par deux herses et un pont-levis (encore existant vers 1570). Au revers, le logis, fort exigu, a été abondamment restauré.




précédente - suivante