Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Blandy-les-Tours

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château d'Allègre, XIe, XVIIIe siècle.


Fondation :
  • 1163 (première mention)
Sous le règne de :
  • Louis VII le Jeune (1137-1180)
Grandes dates :
  • Fin du XIe s : Début probable de la construction du castrum.
  • 1163 : Bernard Pelet en est le seigneur dominant.
  • Fin du XIIIe s : Guillaume de Randon agrandit l'ensemble palatial.
  • 1313 : Il reçoit l'hommage des huit coseigneurs de la place.
  • Après 1358 : L'enceinte du château est construite.
  • vers 1383 : Le château est occupé par les Tuchins.
  • 1678 : « …abattu et ruiné depuis longtemps, il paraît avoir été anciennement une grande forteresse… ».
  • 1993 : L'association du château d'Allègre est créée.
Principal intérêt :
  • Le château d’Allègre s’est développé pendant trois siècles pour prendre la forme du « village » que nous lui connaissons aujourd’hui. L’ensemble palatial, la chapelle, les sept tours et les maisons nobles en constituent l’essentiel.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1997. Propriété de la commune.
Bibliographie :
  • Sophie Aspord - Jean Marc de Bethune : Le castrum d'Allègre, un village de chevaliers - Office de Tourisme d'Allègre-les-Fumades - 2000

La première mention du château d'Allègre apparaît dans un acte daté d'août 1163. Dans celui-ci, Bernard Pelet, seigneur d'Alès, reçoit l'hommage des coseigneurs du castrum : Bernard, Guillaume et Raymond de Ferreyrolles. Guillaume et Guy d'Allègre sont témoins de ce serment de fidélité.

C'est probablement sous l'impulsion des seigneurs d'Alès (famille citée dès 1071) qu'est lancée, à la fin du XIe siècle, la construction du castrum (chapelle, tours nord et nord-ouest, bâtiment central de l'ensemble palatial). Au siècle suivant, le castrum s'agrandit (ensemble palatial, tours-salles nord et sud, tour nord-est et maisons nobles). A la fin du XIIIe siècle, Guillaume de Randon, seigneur dominant du castrum, agrandit de nouveau l'ensemble palatial. En 1313, il reçoit l'hommage des huit coseigneurs de la place : Jaussin de Naves, Pierre Jourdan, Pierre Guilhem Bérard, Raymond de Guilhefred, Guerin et Raymond d'Allègre, Raymond de Cadoine et Bernard del Puech. L'année suivante, il engage une grande partie de ses terres cévenoles en faveur de Raymond-Guillaume de Budos. Cette famille gardera Allègre jusqu'à la fin du XVIIe siècle.

Au commencement de la guerre de Cent Ans, le sénéchal de Beaucaire ordonne la fortification des châteaux de la région. Une enceinte s’appuyant sur les tours et constructions du castrum est bâtie à cette occasion. Malgré ses défenses, le château sera occupé par les Tuchins (soulèvement populaire languedocien contre le poids des impôts) vers 1383.

En 1678, Marie Félice de Budos, lors du dénombrement de ses biens, décrit le château comme suit : « …abattu et ruiné depuis longtemps, qui paraît avoir été anciennement une grande forteresse, et auquel quelques coseigneurs inférieurs, vassaux, prétendent avoir quelques petites portions qu’ils tiennent d’elle… »

Dans la première décennie du XXe siècle (1906 ou 1910), le dernier habitant du castrum -Simon Loubier- quitte la tour seigneuriale nord-ouest acquise par sa famille en 1780.

En 1993 l’association du château d’Allègre est créée pour la sauvegarde de ce patrimoine unique.




précédente - suivante