Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Baux-de-Provence

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Châteaux d'Uzès XIIe, XIXe siècle.


Fondation :
  • 1156 (première mention des castra).
Sous le règne de :
  • Louis VII le Jeune (1137-1180).
Grandes dates :
  • v. 1045 : Elzéar, premier seigneur d’Uzès.
  • 1156 : mention des castra de Bermond Ier et Raynon II.
  • 1212 : mention de la chambre inférieure du palais.
  • 1254 : Elzéar rédige son testament dans la tour qui deviendra la tour du Roi au XVe siècle.
  • 1280 : l’évêque d’Uzès prend possession d’une des tours qui porte désormais son nom.
  • 1493 : Charles VIII fait l’acquisition de la tour d’Elzéar de Caylar.
  • après 1546 : le logis du Duché s’habille de sa façade Renaissance.
  • XIXe siècle : transformations et rénovations ont lieu dans les trois châteaux.
Principal intérêt :
  • Les tours du Duché et de l’Évêque, bien que bâties par deux seigneurs différents, semblent « jumelles ». Le lien de parenté unissant leurs bâtisseurs y est sans doute pour quelque chose. La ceinture de mâchicoulis couronnant la tour du Roi est d’une facture particulière, assez inédite en France.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1934. Propriétés de la commune et d'une personne privée.
Bibliographie :
  • Jean Mesqui : Les châteaux d’Uzès – Congrès archéologique de France 157ème session – 2000
  • Des tours du Roi et de l’Evêque au Jardin médiéval – In Situ – 2004

Le premier seigneur d’Uzès connu se nomme Elzéar (v.1045-v.1125). Il doit sa viguerie au comte de Toulouse et ses terres à l’évêque d’Uzès. Un acte en faveur de ce dernier mentionne au milieu du XIIe siècle (1156) les castra de Bermond Ier -petit fils d’Elzéar- et de Raynon II de Caylar -époux depuis 1145 de la petite fille d’Elzéar, Béatrice-.

C’est peut-être à cette époque que les deux coseigneurs font chacun bâtir leur tour : celle dite de l’ Évêque par Raynon, avant 1168, et celle dite du Duché par Bermond, avant 1181.

Jean Mesqui, grâce à la présence d’archères, propose pour cette dernière une date de construction plus tardive (début du XIIIe siècle). Dans ce cas, elle serait l’œuvre du petit fils : Bermond II. Celui-ci signe, en 1212, un acte « dans la chambre inférieure du palais ». Cette mention laisse à penser qu’un ensemble résidentiel type salle, chambre et chapelle accompagnait la tour du Duché.

Comme ces deux tours sont proches sur le plan architectural, la tour dite de l’Évêque pourrait, elle aussi, être plus « jeune » et avoir été construite alors par Rostaing de Sabran, gendre de Raynon II.

Raynon III et Elzéar de Caylar Sabran - petits-enfants de Raynon II - vont, au début du XIIIe siècle (vers 1206), se partager le castrum de leur grand-père. Ce nouveau découpage entraîne la construction de la troisième tour (tour dite du Roi) où Elzéar rédige, en 1254, son testament.

Il est à noter qu’à la fin du XIIIe siècle (1295) une quatrième tour, édifiée sur ordre du roi de France, prenait place dans le paysage uzétien. La ville est en effet depuis le traité de Paris (1229) rattachée à la Couronne.

Les descendants de Raynon II vont céder en août 1242 et juin 1280 leurs possessions (une demi-part du logis et le 8ème de la seigneurie, puis l’autre demi-part du logis, la tour et le 8ème de la seigneurie) à l’évêque d’Uzès. Ces deux « parts » vont constituer le château de l’Évêque qui, dès 1304, s’en servira comme prison.

Dans le dernier quart du XVe siècle, deux châteaux vont changer de mains. En 1486, le Duché devient propriété de la famille de Crussol (Simone d’Uzès épousant Jacques Ier) et en août 1493, la tour d’Elzéar de Caylar Sabran devient propriété du roi Charles VIII.

Les Crussol vont « moderniser » le Duché en lui rajoutant la tour à armes à feu dite tour de la Vigie (fin du XVe siècle). Antoine de Crussol (1546-1573), premier duc d’Uzès, fera poser sur le logis existant la façade Renaissance.

À la Révolution, les châteaux du Roi et de l’Évêque sont transformés en maison d’arrêt et le château du Duché en collège. Au XIXe siècle, de multiples travaux sont effectués, comme par exemple le percement de la porte charretière et l’édification de la tourelle portant l’horloge à la tour de l’Evêque (1831), la restauration du sommet de la tour du Duché (1839), la construction de treize cellules dans la cour des châteaux du Roi et de l’Évêque (1854).

La maison d’arrêt fermera ses portes en 1926 et un jardin médiéval s’y substituera à partir de 1995. Restauré, le château du Duché est habité par un descendant de Jacques de Crussol.

 




précédente - suivante