Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Mont-Saint-Jean

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Brosse, XIIe, XIVe siècle.


Fondation :
  • 937 (première mention)
Sous le règne de :
  • Louis IV d'Outremer (936-954)
Grandes dates :
  • v. 950 : Brosse passe au vicomte de Limoges.
  • 1194 : Bernard de Brosse rend hommage au roi de France.
  • 1194/1206 : Richard Cœur de Lion ou Jean sans Terre achève l'enceinte du château.
  • 1328 : Brosse passe dans la famille de Chauvigny.
  • 1369 : les troupes anglaises s'emparent du château.
  • 1502 : Brosse passe aux Bourbon-Montpensier.
  • 1768 : le château sert de carrières de pierre
Principal intérêt :
  • Le château de Brosse, bien que fortement endommagé, conserve son imposant donjon à demi effondré et ses trois tours rapprochées tout à fait originales dans l'aire Plantagenêt.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1935. Propriété d'une personne privée.
Bibliographie :
  • Jacques Tealdi : La France médiévale : romantisme et renouveau pages 206 à 209 - Publitotal - 1988
  • Marie-Pierre Baudry : Les fortifications des Plantagenêt en Poitou 1154-1242 pages 141 à 152 - Comité des travaux historiques et scientifiques - 2001

Brosse est mentionné en 937, dans le cartulaire de l'abbaye de Saint-Cyprien de Poitiers, comme le siège d'une vicomté relevant du Poitou. Vers 950, celui-ci passe par mariage aux vicomtes de Limoges, Géraud épousant Rotilde de Brosse. Dès lors, les seigneurs de la région vont se disputer la place : Guy (fils de Géraud) fera lever le siège du château mené par les comtes de Poitou et de Périgord. Adhémar, son fils, y ayant délogé les hommes d'Hugues de Gargilesse y sera assiégé par les comtes de Poitou et de la Marche. Guy, de nouveau, fera lever le siège.

Bertrand de Brosse, souhaitant se soustraire à l'autorité Plantagenêt -Brosse est sous suzeraineté anglaise depuis 1154- rend hommage à Philippe Auguste en mars 1194. Pour le punir, Richard Cœur de Lion, en mai, confisque le château (qui lui sera rendu deux ans plus tard). Vers 1206, Brosse repasse aux mains de Philippe Auguste.

C'est sans doute sous l'impulsion des ducs Plantagenêt, qu'est construite durant cette période l'enceinte flanquée des tours du front nord-ouest. Le donjon (possédant quelques caractéristiques philippiennes) pourrait bien avoir été achevé par Philippe Auguste pour marquer sa nouvelle conquête.

Par mariage, Brosse passe en 1328 à la famille de Chauvigny. On doit à celle-ci, aux XIVe et XVe siècles, l'édification des tours du front sud, la façade d'entrée plaquée sur le châtelet d'origine et les vastes logis centraux (aujourd'hui disparus). En 1369, Guy de Chauvigny prête fidélité au roi de France. En représailles, le sénéchal de Poitou assiège, prend et démantèle la forteresse de Brosse.

En 1502, à la mort d'André de Chauvigny, le château est acquis par Louise de Bourbon, dame d'Argenton. Il restera jusqu'au début du XVIIIe siècle dans la famille Bourbon-Montpensier.

En 1768, le dernier vicomte de Brosse (M. de Fougiere) récupère les tuiles, les poutres et la charpente des bâtiments, ainsi que l'escalier à vis du donjon. Il autorise également les habitants à s'approvisionner en pierres. Cette « récupération » aura pour conséquence la destruction totale des logis et l'effondrement d'une partie du donjon (entre 1820 et 1838).




précédente - suivante