Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Berzé-le-Châtel

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Langeais, Xe, XVe siècle.


Textes et photos ©


Plan du vieux donjon de Langeais, d'après Ch.-L. Salch.

Plan du château neuf de Langeais (XVe siècle), bâti sur ordre de Louis XI par Jean Bourré; d'après Ch.-L. Salch.

1- Le donjon de Foulques Nerra :

Il s'agît de l'une des plus anciennes forteresses en pierre de France. Planté sur une motte située à l'extrémité d'un éperon rocheux, les murs nord et est d'un grand donjon rectangulaire en petit appareil irrégulier à contreforts plats de 19 m Í10 mètres, sont conservés sur 12 m d'élévation. Leur épaisseur moyenne est de 1,5 m. Les volumes intérieurs étaient délimités par des planchés. Le rez-de-chaussée aveugle servait de cave. On pénétrait dans l'édifice par le premier niveau où se situait certainement l'aula (grande salle). La destination résidentielle de cette construction est indéniable, attestée par la présence d'une cheminée et de baies avec arcs en plein cintre laissant à l'origine passer la lumière du jour. Il manque actuellement au moins un étage à l'édifice, celui ou l'on trouvait la camera (appartements). Des arrachements de courtines laissent entrevoir l'existence au sud-est d'un petit donjon accolé, selon un schéma assez classique que nous retrouvons notamment à Loches (Indre-et-Loire) ou encore à Falaise (Calvados).

2- Le château de Louis XI :

Il est formé d'un grand corps de logis en équerre avec un angle à 65°, flanqué de trois grosses tours cylindriques talutées à la base plongeant dans de profonds fossés. Les tours ont un étage au-dessus du chemin de ronde et des toits en poivrières couverts en ardoises, selon un schéma classique de cette époque. Nous le retrouvons notamment à Chaumont (Loir-et-Cher), au Plessis-Bourré, Durtal (Maine-et-Loire)… Deux tours défendent une porte dotée d'un double pont-levis (charretier et piétonnier). Tours et courtines sont de hauteur identique. Le chemin de ronde couvert court sur une série ininterrompue de mâchicoulis ornés de fins motifs trilobés. De larges fenêtres à meneaux s'ouvrent sur cette façade réalisée en belles pierres de taille.
Côté cour, la façade, quoique austère, annonce déjà par certains aspects la Renaissance. On y remarque trois tourelles abritant des escaliers à vis.
L'intérieur abrite la traditionnelle grande salle et les appartements princiers. Une grande vis logée dans le retour d'angle dessert les étages. Il existe trois autres escaliers répartis dans l'édifice. Ce vaste espace abrite une riche collection de tapisseries (dont la série des Neuf Preux, XVIe siècle), de meubles et autres œuvres d'art.

Entre les deux constructions, le donjon du Xe siècle et le château de Louis XI, est aménagé un agréable jardin médiéval.




précédente - suivante