Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Minerve

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château du Pin, XIIIe, XIVe, XVe siècle.


Fondation :
  • 1053 (première mention)
Sous le règne de :
  • Henri Ier (1031-1060)
Grandes dates :
  • après 1252 : Jean de Chalon fait bâtir le donjon.
  • 1367 : L’enceinte à tours est édifiée par Etienne du Pin.
  • après 1444 : Guillaume de Vaudrey fait construire les logis.
  • 1470-80 : Le château est équipé pour les armes à feu.
  • 1674 : démantèlement de la forteresse par les français.
  • 1923-1933 : De grands travaux de rénovation sont entrepris.
Principal intérêt :
  • Le château du Pin est la fortification du Moyen-âge la mieux conservée du Jura. L’allure massive de son donjon est adoucie par ses échauguettes d’angles à poivrière.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 2000 et 2002. Propriété d’une personne privée.
Bibliographie :
  • Pas de reference pour le moment

Un castrum (donjon en bois) nommé «Garde Chemin» apparaît dans les textes de l’abbaye de Beaume dès 1053. L’abbé Odon le cède pour moitié deux siècles plus tard (février 1252) à Jean de Chalon, comte de Bourgogne. Ce dernier fait édifier à quelques distances de l’ancienne fortification un donjon massif en pierre. Vers 1334, Le Pin est apporté par mariage, aux sires de Vienne. Etienne du Pin, écuyer d’Huguenin de Vienne, en 1367, fait bâtir l’enceinte à tours.

En janvier 1444, Guillaume de Vaudrey, seigneur de Courlans, fait l’acquisition «des chastels, bourg, seigneurie et appartenances du Pin». Avec la construction du corps de logis, il donne au château l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui. En 1477, à la mort de Charles le Téméraire, Louis XI envahit les terres bourguignonnes. Pour défendre les possessions de Marie de Bourgogne, Guillaume fait mettre le château en état de défense par armes à feu (canonnières à la française).

En 1595, Henri IV déclare la guerre à l'Espagne et envahit la Franche-Comté. En juillet, Le Pin est occupé par les troupes françaises. Lors de la conquête définitive de la Franche-Comté par la couronne française, le démantèlement de la forteresse est ordonné (destruction de la courtine orientale).

Au XVIIIe siècle, le château n’est plus qu’une gentilhommière qui devient exploitation viticole après 1845. Entre 1923 et 1933, la famille de Watteville entreprend la rénovation du château.




précédente - suivante