Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Termes

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Chaumont-sur-Loire, XVe, XVIe siècle.


Textes et photos ©

Fondation :
  • Avant l'an mil par le comte de Blois Eudes Ier.
Sous le règne de :
  • Robert II le Pieux (996-1031)
Grandes dates :
  • Milieu XIe : la place appartient à la famille d'Amboise.
  • 1465 : Louis XI dévaste le château pour punir la famille d'Amboise de sa participation à la Ligue du Bien Public.
  • 1469 : Louis XI pardonne et autorise la reconstruction de Chaumont.
  • 1566 : Diane de Poitiers reçoit Chaumont.
Principal intérêt :
  • Chaumont est un maillon indispensable pour comprendre l'évolution du château fort vers le palais Renaissance. Il est par ailleurs situé dans un parc exceptionnel.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1840. Propriété de l'Etat.
Bibliographie :

Le château de " Calvus Mons " (Mont Chauve) est fondé à la fin du Xe par le comte de Blois Eudes Ier, afin d'interdire la route de sa capitale à son ennemi Foulques III Nerra, comte d'Anjou. Confié vers 1026 à la garde d'un nommé Gilduin, il fait l'objet de nombreux aménagements : une tour de pierre existe sans doute dès cette époque. Le site passe par mariage dans le patrimoine de la famille d'Amboise au milieu du XIe siècle. Il y demeurera cinq cents ans durant. Louis XI ravage la forteresse en 1465 pour punir le ralliement des Amboise à la ligue du Bien Public. Le roi pardonne quatre ans plus tard et fournit même une partie des fonds nécessaires à la reconstruction de Chaumont. Catherine de Médicis l'achète en 1560 et contraint Diane de Poitiers, maîtresse de feu son époux le roi Henri II, à l'échanger contre Chenonceau. Diane complète et embellit le château jusqu'à sa mort (1566).

 

Chaumont passe alors de mains en mains : Henri de la Tour d'Auvergne, Scipion Sardini (banquier italien), Paul de Beauvillier comptent au nombre de ses propriétaires. Au milieu du XVIIIe siècle, afin d'ouvrir une terrasse sur la Loire, Donatien Le Ray fait abattre l'aile nord du XVe siècle. Le château échappe par miracle à la fureur révolutionnaire, mais subit durant tout le XIXe siècle les caprices de ses possesseurs successifs. Il appartient à l'Etat depuis 1938.




précédente - suivante