Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Cité gallo-romaine de Jublains

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Fréteval, XIe, XIIe siècle.


Le château se décompose en trois espaces distincts : le donjon à vocation militaire, la haute-cour (au nord-est du site) où se développa la vie à la fois militaire, artisanale et domestique et la basse-cour (en tête d'éperon) où se tenait la vie villageoise avec la chapelle Saint-Victor.

L'éperon barré conserve de sa première ligne de défense les vestiges de l'enceinte rurale fortifiée (fossé en arc de cercle se développant sur 350 m environ et " valli " - pl. de vallum), sa porte d'entrée au sud-est du site et les restes de l'enceinte construite à la fin du XIe siècle (longueur initiale 400 m).

Cette première ligne est renforcée par l'enceinte Plantagenêt : muraille longue de 223 m se développant d'est en ouest et se refermant sur les murs de la haute-cour. Elle se compose de six segments (en ligne brisée) flanquée par cinq tourelles semi-circulaires. Un fossé précède cette enceinte.

La chemise (fin du XIe siècle), cernant à 8 m de distance le donjon, constitue la 3ème ligne de défense. Elle se présentait sous la forme d'un pentagone irrégulier de 105 m de long, renforcé par quatre tourelles semi-circulaires. Un fossé se développait sur quatre de ses côtés. Deux grandes murailles partant de cette chemise protégeaient la haute-cour.

Construit au point culminant du plateau, le donjon circulaire en partie éventré (côté sud-ouest) mesure 26 m de hauteur pour 15,60 m de diamètre. Les matériaux employés pour sa construction sont : silex et poudingue pour la muraille, craie tuffeau et calcaire de Beauce pour les ouvertures et craie et grison pour les décors muraux. Le donjon est divisé en quatre niveaux : le rez-de-chaussée totalement aveugle (réserves) ; le 1er étage (haut de 6,60 m) avec porte d'accès, fenêtres, cheminée murale et puits (cuisine) ; un 2ème étage (7,20 m sous plafond) avec sur la partie conservée deux fenêtres, la porte d'accès au balcon et une seconde cheminée murale (étage seigneurial) ; le 3ème étage (4,80 m de hauteur) à vocation militaire avec quatre fenêtres de guet aux points cardinaux. Des hourds mobiles pouvaient y être installés.




précédente - suivante