Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Quéribus

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Clisson, XIIIe, XVIe siècle.


Textes et photos ©

Le château primitif occupe l'extrémité d'un promontoire naturel dominant la vallée de la Sèvre Nantaise. Il dessine un polygone irrégulier percé de nombreuses fenêtres d'époques diverses, flanqué de deux tours cylindriques. La plus ancienne, à l'ouest, date certainement du début du XIIIe siècle. Sur le front sud fut édifié dans la seconde moitié du XIVe siècle un immense donjon cylindrique dominant toute la place. Il est l'œuvre l'Olivier IV de Clisson. Les logis avec appartements, cuisine chapelle et grande salle épousent les contours des murailles orientales et septentrionales et s'appuient sur le contre-parement. Ils connurent de nombreuses modifications du XIIIe au XVe siècle. Selon le schéma philippien, on pénétrait dans la cour par une porte enserrée entre deux tours rondes. Elles furent englobées vers 1300 dans un logis-porte à quatre étages comme on en trouve à Vitré ou à Nantes. Ce bâtiment est aujourd'hui éventré sur toute sa hauteur. La porte fut précédée de deux barbacanes avec fossés et ponts-levis au XIVe siècle, puis d'une troisième barbacane (le bastion des Ormes) au XVe siècle.

Vers l'occident s'ouvre une vaste basse-cour élevée par François II dans la seconde moitié du XVe siècle. Elle dessine un grand rectangle d'environ 80 mètres sur 30. Ses murailles sont percées de nombreuses canonnières de différentes formes. Aux angles ouest trônent deux grosses tours à canon, typiques de l'architecture ducale bretonne de ce temps. Au XVIe siècle, deux boulevards d'artillerie furent ajoutés sur le flanc sud du château. Notons enfin la présence de beaux mâchicoulis bretons au sommet de la plupart des maçonneries subsistantes.




précédente - suivante