Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Penne d'Albigeois

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Castelnau-Bretenoux, XIIe, XVIIe siècle.



Agrandir le plan

A l’intérieur d’une grande enceinte en terrasse (longueur 250 m), flanquée par six tours semi-circulaires et trois bastions en éperon (dont un accueille l’entrée), l’édifice se développe sur un plan approximativement triangulaire. La forme du promontoire sur lequel il repose lui a donné ce plan original.

Le château, à proprement parlé, est flanqué par six tours cylindriques. Il se compose, flanc est, d’une tour-porte (en position centrale) et de logis au sud-est. Le portique à arcades ouvrant sur la cour intérieure habille son revers. A l’angle nord-est prend place la massive tour d’artillerie dite « tour militaire ». Elle tire son nom de sa taille (plus de 14 m de diamètre) et de son système défensif (cinq étages percés d’archères et de canonnières). Ses trois salles hautes sont équipées de fenêtres à coussièges, de cheminées et de latrines.
Le flanc sud-ouest se compose du donjon (à l’angle sud), de la tour-résidence de l’Auditoire et des logis du XIVe siècle. Une tour circulaire (moins massive que la tour militaire) vient fermer l’angle nord-ouest.

Le donjon carré (7 m de côté), non habitable, domine de ses 30 m l’ensemble du site. Il se divise en cinq niveaux dont un est voûté sur ogives. Des larmiers permettent de « visualiser » deux de ces niveaux. Des constructions du XVe siècle masquent son flanc sud.

L’Auditoire est un bâtiment résidentiel rectangulaire (8 m x 11 m) se composant de cinq niveaux (aula, deux étages d’habitation, deux salles basses servant de réserves). L’étage supérieur est éclairé par cinq magnifiques baies à colonnettes dont le matériau -calcaire blanc- contraste avec la couleur brun-rouge du logis et en accentue le côté symbolique. Les deux baies côté cour sont plus richement décorées que les trois extérieures. Elles encadrent une cheminée dont subsiste la souche.

La chapelle, située au rez-de-chaussée du logis jouxtant l’Auditoire, est constituée de deux travées voûtées de croisées d’ogives, dont les clefs de voûte sont aux armes des Castelnau. Si le décor peint a presque totalement disparu (encore présent au XIXe siècle), le mobilier gothique a traversé les siècles.

 




précédente - suivante