Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Cathédrale Saint-Bénigne de Dijon

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Duras, XIIe, XVIIe siècle.


Fondation :
  • En 1137 par Guillaume Amanieu, Vicomte de Besaume.
Sous le règne de :
  • Louis VI (1108-1137)
Grandes dates :
  • 1190 : Bernard Bouville propriétaire du château, part en croisade avec Richard cœur de Lion et mène la résistance contre Simon de Monfort.
  • 1306 : Henri III anéanti les Bouville. Gaillard de Goth devient seigneur de Duras. Il est le frère de Bertrand de Goth qui n'est autre que le pape Clément V.
  • 1337-1453 : Pendant la Guerre de Cent Ans, le château passe tantôt dans le camp du duc d'Aquitaine, roi d'Angleterre, tantôt dans celui du roi de France.
  • Fin XVIIe siècle: Duras est érigé en duché. La forteresse perd alors son aspect défensif et devient une superbe demeure de plaisance.
  • 1789 : Le château est pillé et ruiné par les Révolutionnaires.
  • 1969 : Rachat du château par les habitants de Duras.
Principal intérêt :
  • Un témoin intéressant de l'évolution d'un château fort en une résidence classique.
Statut :
  • Classé Monument Historique. Propriété de la commune.
Bibliographie :
  • Pas de référence pour le moment.

Dominant la vallée du Dropt, le Château de Duras est un lieu chargé d'histoire, du castrum du XIIe siècle à la demeure de plaisance du XVIIe.

Le premier château fut construit en 1137 sur un éperon rocheux par Guillaume Amanieu vicomte de Besaume, de Benauges et de Gabardan.

Au début du XIVe Gaillard de Goth hérite de Duras, frère du premier pape français, Clément V, il bénéficie alors de l'argent pontifical pour transformer son château en une forteresse imprenable.

Par un mariage avec Arnaud de Durfort, Marquèse de Goth apporte en dot la seigneurie de Duras et c'est ainsi que la famille de Durfort devient Durfort-Duras et possèdera le Château jusqu'en 1819. Pour l'anecdote un convoi du pape est passé à Duras et un trésor aurait été perdu entre Duras et Villandraut.

Situé dans une zone territoriale stratégique lors de la guerre de Cent-Ans les Durfort ont su tirer leur épingle du jeu au gré des alliances et des avantages financiers, tantôt avec la France tantôt avec l'Angleterre.

La fin de la guerre à Castillon la Bataille aurait pu inaugurer une aire de paix, il n'en est rien ! Les Durfort au XVIe rejoignent le parti protestant s'opposant ainsi au roi de France qui ne laissera pas cette infamie passer : Blaise de Montluc assiège le Château en 1562. La famille éprouvée décide alors de rentrer dans le rang et en contrepartie obtient le titre de comte, c'est ainsi que se fait l'histoire à Duras.

Leur ascension ne s'arrêtera pas là : comte puis marquis et enfin par faveur de Louis XIV, en 1689, duc et pair de France.
Après des siècles de conflits et de guerres sur ses terres le Château, dès le XVIIe-XVIIIe connait de profonds bouleversements architecturaux, il devient ainsi une magnifique villa aristocratique agrémentée de jardins à la française, très à la mode à cette époque.

Partiellement détruit à la Révolution Française et usé par le temps, le Château est finalement racheté par les habitants de la commune à la fin des années 1960 lors d'une vente aux enchères. Depuis il fait l'objet de nombreuses restaurations.




précédente - suivante