Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Péronne

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Palais des rois de Majorque à Perpignan, XIIIe, XVIe siècle.


Fondation :
  • Vers 1276.
Sous le règne de :
  • Philippe III le Hardi (1270-1285).
Grandes dates :
  • 1276-1300 : construction du palais.
  • 1344 : le palais devient aragonais. Rajout des tours d'angles et des galeries de circulation.
  • 1475 : Louis XI fait édifier une puissante forteresse autour du palais.
  • 1535 : la courtine " Charles Quint " est élevée.
  • 1564 : Philippe II fait construire une nouvelle enceinte avec six bastions.
  • 1679 : une " deuxième place-forte " est bâtie par Vauban
Principal intérêt :
  • Situé au cœur de la citadelle, le palais des rois de Majorque est l'un des témoignages les plus remarquables de l'architecture civile et militaire médiévale du Midi de la France. Symétrie et fonctionnalité en sont les maîtres mots.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1913. Propriété du Conseil Général.
Bibliographie :
  • Le Palais des Rois de Majorque " guide du visiteur " - Conseil Général des Pyrénées-Orientales - 1985

Dans son testament rédigé en août 1262, le roi d'Aragon Jacques Ier partage son royaume entre ses deux fils. Pierre héritera de l'Aragon, de Valence et de la Catalogne ; Jacques des îles Baléares, des comtés du Roussillon et de Cerdagne et de la seigneurie de Montpellier.
A sa mort, quatorze ans plus tard, Jacques prend possession du royaume de Majorque. Il fait édifier à Perpignan, la capitale continentale de son royaume, un palais qui sera achevé vers 1300 (consécration des chapelles en 1309).

En 1344, Pierre IV prend possession du comté du Roussillon. Le palais devient aragonais. Le roi y fait rajouter les tours carrées aux angles et sur les faces nord et sud, ainsi que les galeries de circulation.

En mai 1462, le roi Jean II d'Aragon, confronté à l'hostilité des Catalans, obtient l'appui du roi de France Louis XI, à qui il remet en gage le Roussillon. Pendant trente ans, complots et rebellions se succèdent notamment à Perpignan, qui sera assiégée par les Français en 1463, 1473 et 1474. Lors de l'un des sièges, l'angle nord du palais est détruit. Après la reddition de Perpignan en 1475, Louis XI fait édifier une puissante forteresse entourant le vieux palais. En 1493, le roi de France Charles VIII rend le Roussillon au roi d'Aragon, Ferdinand II. Pendant ce siècle, la tour-porte est protégée par une barbacane et la base des murs du palais est considérablement renforcée.

Entre 1535 et 1550, la courtine " Charles Quint " est édifiée. Les Espagnols, vers 1560, y installent une caserne. Son fils Philippe II, à partir de 1564, fait construire une nouvelle enceinte avec six bastions. Les travaux sont achevés en 1577. La date de 1585 est aussi parfois proposée.

Après l'annexion française (traité des Pyrénées de 1659) Vauban fait édifier des fortifications -six demi-lunes et une enceinte- de part et d'autre des murs de Philippe II (1679). Après avoir vécu au rythme des occupations militaires, la citadelle passe au XXe siècle entre les mains des architectes et des restaurateurs.




précédente - suivante