Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Château de La Rochefoucauld

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Châteaux d'Ortenbourg et Ramstein, XIIIe siècle.

Généralités - Historique - Diaporama

Textes et photos ©

Fondation :
  • Entre 1262 et 1265 par Rodolphe de Habsbourg.
Sous le règne de :
  • Louis IX (Saint Louis) en France (1226-1270).
  • Le Grand Interrègne en Germanie (1250-1273).
Grandes dates :
  • 1293 : La place est assiégée et détruite par les forces impériales. Fondation du Ramstein.
  • 1298 : Albert de Habsbourg reconstruit Ortenbourg.
  • Vers 1314 : A cours de liquidités, les Habsbourgs vendent Ortenbourg.
  • 1470 : La place aux mains du duc de Bourgogne Charles le Téméraire.
  • 1474 : Les Strasbourgeois prennent la forteresse.
  • 1632 : Les Suédois dévastent Ortenbourg.
Principal intérêt :
  • Outre le site naturel grandiose, Ortenbourg démontre les capacités des architectes médiévaux à aménager dans des espaces relativement réduits de confortables résidences. Bien conservé, l'Ortenbourg est l'un des joyaux du patrimoine alsacien.
Statut :
  • Ortenbourg et Ramstein sont classés Monument Historique depuis 1924. Propriétés de la commune.
Bibliographie :
  • Salch Ch.-L., Dictionnaire des châteaux de l'Alsace médiévale, Strasbourg, 1976.

La forteresse est fondée entre 1262 et 1265 par le comte Rodolphe de Habsbourg, haut seigneur originaire de la région d'Argovie (Suisse), en Souabe. Pourvu de multiples possessions en Alsace et dans le Brisgau (région de Freiboug, Allemagne), il entreprend d'édifier une série de forteresses sur ses terres durant la longue période d'instabilité qui suit la mort de l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen (1250), qualifiée de Grand Interrègne par les historiens allemands (1250-1273). Le fils et héritier de Rodolphe, Albert de Habsbourg, entre en lutte ouverte contre l'empereur Adolphe de Nassau et ce dernier attaque Ortenbourg en 1293. A cette occasion est bâti le Ramstein, destiné à servir de point d'appui et de retrait aux assiégeants. L'Ortenbourg est alors dévasté une première fois. Il est reconstruit par Albert de Habsbourg, devenu empereur à son tour, après 1298.

En quête de subsides pour soutenir leurs ambitions politiques, les Habsbourg vendent vers 1314 le château au banquier Henri de Mullenheim. Comme le Haut-Koenigsbourg voisin, la place sert de refuge à des bandes de pillards au milieu du XVe siècle. Elle entre dans l'orbite bourguignonne en 1470, est de nouveau assiégée et partiellement détruite en 1474 par les Strasbourgeois et restaurée au XVIe siècle. Ce sont les Suédois qui lui portent le coup de grâce durant la Guerre de Trente Ans, en 1632.

La silhouette de l'Ortenbourg se reconnaît aisément et ressemble à s'y méprendre à un vaisseau de pierre. La forteresse, juchée sur une crête rocheuse, est protégée du côté de l'attaque par un profond fossé sec taillé dans la roche. Une chemise percée d'archères à niches sur trois niveaux enserre une fine tour maîtresse (bergfried) et fait office de mur-bouclier. L'ensemble était hourdé, comme l'atteste la présence de trous de boulins. Derrière le bergfried s'ouvrait un logis de dimensions modestes appelé " Le Palais ". Il était le lieu de résidence seigneurial, comme en témoigne la belle rangée de baies visibles au niveau du premier étage. Au sud et à l'est enfin, s'ouvrent une basse-cour. Elle abritait autrefois les communs et bâtiments annexes.




précédente - suivante