Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Chinon

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Pflixbourg, XIIIe siècle.

Généralités - Historique - Diaporama

Fondation :
  • Peu avant 1219.
Sous le règne de :
  • Philippe II Auguste (1180-1223).
Grandes dates :
  • 1220 : première mention du château impérial.
  • entre 1255 et 1270 : les évêques de Strasbourg en sont maîtres.
  • 1434 : Caspar Schlick, vice-chancelier impérial, le vend aux Ribeaupierre.
  • 1434 : les sires de Hattstatt entrent en conflit avec Smassmann de Ribeaupierre.
  • vers 1446 : le château est détruit.
Principal intérêt :
  • L'originalité du Pflixbourg tient au tracé de son enceinte hexagonale (dépourvue d'angles droits), à son système d'entrée (unique en Alsace), le tout commandé par un donjon circulaire (un des premiers de ce type dans cette région).
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1968. Propriété de l'Office National des Forêts.
Bibliographie :
  • Alain Morlay : Le guide des châteaux de France : Haut-Rhin - Dernières Nouvelles d'Alsace/Hermé - 1986
  • Guy Trendel et Christophe Carmona : Découvrir les châteaux forts des Vosges - fascicule 8 - Editions Pierron - 2002

Historique :

Lorsque Frédéric II de Hohenstaufen devient empereur du Saint Empire romain germanique, en 1220, il s'est déjà assuré du contrôle de l'Alsace en y faisant construire plusieurs châteaux, dont le Pflixbourg. Sa première mention apparaît dans une charte datée du 17 mai 1220, confirmant une donation faite en faveur de son ministériel Frédéric de Schauenburg.

Pendant l'Interrègne (période entre 1253 et 1273 où le trône impérial fut vacant - lutte de la Papauté contre la dynastie Hohenstaufen), les évêques de Strasbourg s'en emparent. Mais en 1276, c'est de nouveau un ministériel d'Empire qui y réside (Conrad Werner III de Hattstatt). On y retrouvera cette famille en 1297 et 1333.

En 1330, le Pflixbourg est engagé (donné en garantie) par l'empereur Louis de Bavière au roi Jean de Bohême. L'empereur Sigismond d'Autriche en fera de même, en 1433, au profit de son vice-chancelier Caspar Schlick. L'année suivante le chancelier le vend à Smasmann de Ribeaupierre. Les Hattstatt, adversaires des Ribeaupierre, émettent de vigoureuses protestations rappelant leurs droits sur le Pflixbourg (notamment, le droit de préemption sur le rachat de l'engagère). Vers 1446, les Ribeaupierre, lançant une expédition contre le château, le détruisent. Le Pflixbourg ne sera plus relevé.

Description :

Le château, bâti sur une butte rectangulaire (80 m x 45 m), se présente sous la forme d'une enceinte hexagonale (aux angles arrondis à l'exception de celui placé au nord-est) ceinturée par un fossé et commandée par un massif donjon circulaire.

Son système d'entrée (à l'ouest) est inhabituel et unique en Alsace. La porte, totalement disparue, est placée à l'extrémité d'un " couloir " (longueur : 12 m, largeur : 4,50 m) délimité par des courtines rentrantes. Elle est défendue par deux archères.

La défense du site est renforcée par une rangée d'archères (double sur le côté nord) et d'un chemin de ronde ininterrompu.

Le donjon cylindrique (23 m de haut) est, avec celui de Kaysersberg, l'un des premiers de ce type en Alsace. L'impression de puissance est accentuée par un soubassement massif, s'élevant jusqu'au premier tiers de sa hauteur. Sa porte d'entrée en arc en brisé, placée à l'étage (à environ 9 m), domine le couloir d'accès de l'enceinte. Du côté opposé, le donjon est muni d'une archère, complément de la défense du fossé oriental.

Les logis prennent appui contre l'enceinte à l'ouest et au nord du site (écuries et dépendances). L'enceinte ouest conserve une série de baies géminées qui éclairaient l'étage résidentiel (les meneaux ont malheureusement disparu).
Afin d'assurer le ravitaillement en eau de la garnison, une citerne souterraine a été taillée dans le roc, près du donjon. Elle mesure 5 m sur 7 m et sa voûte sous berceau s'élève à 5 m.




précédente - suivante