Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Sully-sur-Loire

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Brancion, XIIe, XIVe siècle.


Fondation :
  • Première mention en 920.
Sous le règne de :
  • Charles III le Simple (898-922)
Grandes dates :
  • 1259 : Les ducs de Bourgogne acquièrent Brancion.
  • 1409 : Dans un contexte politique troublé, le château est doté d'une garnison permanente.
  • 1594 : Début du démantèlement de la place.
  • 1860 : Premières restaurations.
Principal intérêt :
  • Le château de Brancion constitue un joli catalogue d'architecture castrale du Xe au XIVe siècle. Ses logis construits sur ordre du duc de Bourgogne Philippe le Hardi sont particulièrement remarquables. Le village mérite enfin que l'on s'y attarde, notamment pour visiter l'église romane implantée complètement à l'ouest de l'éperon et y admirer ses fresques.
  • A remarquer dans le bourg de nombreuses maisons anciennes et au pied de la colline, dans un champ, un menhir christianisé (cliché 20 du diaporama).
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1992. Propriété privée.
Bibliographie :
  • J-L Bazin, Brancion : les seigneurs, la paroisse, la ville, Paris, 1908.

Le château des sires de Brancion, siège d'une châtellenie importante, apparaît dans les textes dès 920. Cette date est d'ailleurs partiellement confirmée par certains vestiges. Il est vendu par la famille originelle en mal de finances au duc de Bourgogne en 1259. Plusieurs fois menacé durant le guerre de Cent Ans, l'édifice est progressivement démantelé à partir de 1594. Les structures encore en élévation comportent des éléments architecturaux représentatifs de l'architecture castrale depuis le Xe siècle jusqu'au XIVe siècle. Viennent s'y ajouter les restaurations entreprises à partir de 1860.

 




précédente - suivante