Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Tour Vauban de Camaret-sur-Mer

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Nemours XIIe, XVe, XVIIe siècle.


La tour du Guet est une tourelle carrée (6,50 m de côté) haute de 35 m. L'appareillage de ses murs est en petits blocs de moellons calcaires, des chaînages verticaux en blocs plus gros venant renforcer les angles. Celui du sud-ouest est muni, à mi-hauteur, d'une tourelle en encorbellement renfermant un escalier à vis. La tour comporte six niveaux. On remarque notamment un rez-de-chaussée inaccessible, une chambre de guet avec ouvertures à bancs (avant-dernier étage) et une salle couverte d'une voûte à quatre voûtains, éclairée par quatre baies rectangulaires au dernier étage. La tour comporte enfin une terrasse sommitale.

A une quinzaine de mètres au sud de la tour, se dresse le donjon rectangulaire (19 m x 11 m - haut d'environ 16 m avant toiture) flanqué à chaque angle par une tourelle circulaire de même hauteur et d'un diamètre de 6,50 m. Il comporte trois étages sur rez-de-chaussée. La salle basse est éclairée par d'étroites fentes de jour. Un gros pilier en maçonnerie, au centre de la salle, soutient la poutre maîtresse du plancher supérieur.

L'accès se faisait au premier étage dans le flanc de la tourelle sud-ouest. Cette dernière conserve l'escalier à vis menant aux étages. La tourelle nord-est renfermait les latrines, déplacées dans la tour du Guet lors de la construction de la galerie. L'étage noble, qui conserve la seule cheminée subsistante, se trouvait au second. Cette salle donne sur l'oratoire, voûté d'ogive à sept voûtains, situé dans la tourelle sud-est. Ses murs, percés par des jours ébrasés au niveau du troisième étage, sont décorés de rangs d'arcatures brisées comportant des colonnettes engagées et des chapiteaux à feuillages. La face orientale du donjon conserve au niveau de l'étage noble les restes des appuis d'une galerie hourdée couverte, qui ceinturait le donjon sur trois côtés.

Une étroite galerie (3 m de large) de même hauteur que le corps principal du château, relie le donjon (par sa tourelle nord-est) à la tour (côté sud). Elle abrite trois couloirs superposés correspondants aux trois étages du donjon. Le dernier servait à l'origine de chemin de ronde. Sa base, côté est, conserve trois hautes arcatures en arc brisé, comblées de nos jours, évoquant des mâchicoulis sur arc, disposition peu fréquente dans la région Ile-de-France.

Sur la rive droite du Loing, en face du château, une petite hauteur appelée le Châtelet a dû porter une fortification : premier élément défensif de Nemours ou complément défensif de la tour du Guet ?




précédente - suivante