Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Château de Passy les Tours

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Penne d'Albigeois, XIIe, XIIIe siècle.


Fondation :
  • 825 (première mention)
Sous le règne de :
  • Louis Ier Le Pieux (814-840)
Grandes dates :
  • 1060 : Goeffroy de Penne, premier seigneur connu.
  • 1208 : croisade contre les Albigeois ; le château est au cœur des combats.
  • 1243 : les coseigneurs de Penne prêtent allégeance au roi de France.
  • 1253 : Alphonse de Poitiers prend possession de la place.
  • 1586 : le château est démantelé
  • 2006 : acquisition par son propriétaire actuel.
Principal intérêt :
  • Le châtelet d'entrée du château de Penne est remarquable. Sa tour à éperon en arc en accolade préfigure la porte Narbonnaise de Carcassonne et se retrouve dans le plan des tours du château de la Ferté-Milon.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1902. Propriété d'une personne privée.
Bibliographie :
  • Pas de référence pour le moment.

La première mention d’une fortification à Penne daterait du IXe siècle (825), lors d’un passage de Pépin Ier, roi d’Aquitaine, dans la vallée de l’Aveyron. C’est au siècle suivant (970) qu’apparaît la famille de Penne et en 1060 que l’on connaît son premier seigneur, un certain Geoffroy.

La croisade contre les Albigeois, qui a pour but d’éradiquer l’hérésie cathare, débute en 1208. De 1209 à 1211, Raimond Guillaume et Bertrand de Penne résistent aux croisés. En 1212, les troupes de Guy de Montfort doivent lever le siège afin de prêter main forte à celles de Simon de Montfort, qui bataille durement en Agenais. C’est le fils de Simon, Amaury, qui s’emparera de la forteresse en 1223. Les faydits en reprennent cependant vite le contrôle.

La signature du traité de Paris (ou de Meaux), en 1229, engage le comte du Toulouse, Raymond VII, à remettre ses châteaux au pouvoir royal. Olivier et Bernard de Penne, ne céderont pourtant qu’en novembre 1243 ! Dix ans plus tard (le 23 août), Alphonse de Poitiers -comte de Toulouse et frère de Louis IX- prend possession du château. À sa mort, en 1271, la place revient au domaine royal. C’est dans cette fin de siècle et au tout début du siècle suivant que le château est adapté aux « standards » royaux (châtelet à éperon, logis neuf…).

Lors de la guerre de Cent Ans, Penne revient au cœur des combats. Dès 1334, la place subit les assauts des troupes anglaises. En 1365, le Sénéchal du Quercy chasse les troupes anglo-gasconnes venues y mettre le siège. En 1374 (août ou septembre), Du Guesclin reprend la place aux Anglais. En 1384, le château est évacué par les routiers qui le détiennent, suite au paiement d’une rançon par le duc de Berry.

En 1586, le château est démantelé (tours arasées, escaliers comblés…). Douze ans plus tard, les consuls de Penne sont autorisés par Sully à prendre des pierres du château pour réparer les maisons du village (le bourg ayant été pillé en 1580 et 1586 par des troupes protestantes).

En 2006, Axel Letellier fait l’acquisition des ruines du château et les restaure depuis avec passion.




précédente - suivante