Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Prieuré du Chalard

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Forcalqueiret, XIIIe, XVIe siècle.



Le château se présente sous la forme d’un « carré irrégulier » (de 35 à 40 m de côté), chaque face étant occupée par un corps de logis ; le tout se refermant sur une cour intérieure.

Le bâtiment Est est visiblement le plus ancien (XIIIe siècle). Ce corps de logis consistait à l’origine en un long vaisseau de 25 m de long sur 6 m de large. Aujourd’hui, il est divisé en trois pièces dont la centrale a été transformée en citerne, au milieu du XIVe siècle. La pièce la plus au sud permet grâce à un escalier coudé, rajouté à la même époque que la citerne, de descendre au cellier de la grande salle d’apparat. Celle du nord était peut être à l’origine une tour.

Le logis Nord se développe en retour d’équerre. De facture assez proche du précédent, il ne mesure que 15 m sur 5 m car il est prolongé à l’ouest par un troisième logis qui a fait l’objet des travaux de 1416. Il n’en reste que le rez-de-chaussée (saloir en 1416 et fournil en 1492) et la façade nord (trois étages sur chemin de ronde), percée de multiples ouvertures (poterne, baies à croisée…). Elle s’élève, côté cour, à 16 m de hauteur et 20 m côté fossé. Pour sa stabilité, sa base a été fortement talutée (5,40 m d’épaisseur).

A l’angle nord-ouest du « carré » se trouve l’entrée du château (porte piétonne avec herse). Celle-ci était percée dans une petite tour rectangulaire en appareil à bossage, détruite au trois quart aujourd’hui.

Le logis Ouest, qui devait faire office de cuisine au XIVe siècle est détruit quasi entièrement. Le logis Sud aux dimensions imposantes : -25,50 m x 8 m, hauteur sous voûte 9 m- devait être la grande salle d’apparat (mentionnée en 1364 et 1365). Il n’en subsiste plus que les côtés nord et ouest. La salle inférieure (à fonction de cellier) est totalement comblée par des gravats et des éboulis. Sur le côté oriental du logis prenait place l’église paroissiale Saint Jean Baptiste, à nef et collatéral, dont la lecture aujourd’hui est très compliquée.




précédente - suivante