Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Salses

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Gençay, XIIIe siècle.


Le château se situe sur une plate-forme rocheuse triangulaire entourée par un large et profond fossé sec. Epousant la forme du plateau, il se compose de trois hautes courtines avec à chaque angle une tour circulaire.

On accède au château par le châtelet d'entrée situé à l'extrémité nord de la courtine orientale (longueur initiale : 45 m, hauteur : de 16 à 18 m). Il se composait à l'origine de quatre tours circulaires : deux grandes, en forme de fer à cheval à deux étages, flanquant la courtine et deux plus petites en avancée près du fossé (seule subsiste la tour sud). Ces deux entrées étaient protégées par une herse, des vantaux, sans doute un assommoir et une vingtaine d'archères à étrier triangulaire. Bien qu'en l'absence de toute trace, nous pouvons penser que les deux tours en avancée portaient un pont-levis, car les fouilles archéologiques ont permis de retrouver les deux piles du pont dormant.

A l'extrémité sud de la courtine se dresse la tour de la basse-fosse. Haute de 24 m pour un diamètre de 9,80 m, elle possède quatre niveaux. Le premier renferme la prison seigneuriale : salle carrée dotée d'une minuscule fente d'éclairage et d'une latrine.

La salle du rez-de-chaussée, de plan hexagonal, possède cinq archères. L'ouverture centrale au sol permettait de descendre les prisonniers dans la basse-fosse. La salle du niveau trois (de même plan que le rdc) n'est dotée que de quatre archères, mais possède une cheminée (ruinée) et une latrine. Il ne reste rien du niveau quatre (défense sommitale) ainsi que de l'escalier permettant d'accéder aux niveaux supérieurs.

La courtine sud (longueur : 53 m, hauteur : de 20 à 23 m) relie la tour de la basse-fosse à la tour du moulin. Son centre possédait une tour de flanquement demi-cylindrique totalement détruite de nos jours. Cette courtine est dotée d'un escalier droit permettant l'accès au chemin de ronde (détruit), de trois archères voûtées en arc plein cintre, d'une baie géminée avec corbeaux de hourdage. Sur son flanc ouest, on remarque le second accès au château : un passage piétonnier composé d'un long couloir (24 m) protégée par cinq archères et trois portes.

La tour du Moulin est située à l'angle des courtines sud et nord, à la pointe ouest du château. Haute de 23 m, pour un diamètre de 9 m, elle se compose de trois étages. La salle circulaire du rez-de-chaussée, à fonction défensive, est dotée de quatre archères. Elle possède une belle voûte angevine à six nervures purement décoratives. Le 1er étage, à fonction résidentielle (comme la tour de la basse-fosse) est équipé d'une cheminée, d'une latrine et de trois archères. L'étage sommital est détruit ainsi que l'escalier à vis desservant les étages.

La courtine nord (la plus endommagée des trois) relie la tour du moulin à la tour d'angle disparue au nord-est. Comme celle du sud, une tour demi-cylindrique, disparue aujourd'hui, la flanquait. Au niveau de la cour, deux archères voûtées en arc plein cintre encadrent une poterne.

La vaste cour intérieure renfermait des bâtiments résidentiels et des structures domestiques (cuisine, puits, cellier, écurie, étable) prenant appui sur la courtine orientale et à l'ouest, près de la tour du Moulin. Il ne subsiste de ces bâtiments que des fondations et quelques arases.




précédente - suivante