Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Puilaurens

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Montreuil-Bonnin, XIIe, XIIIe siècle.


Textes et photos ©

Fondation :
  • Vers 1012 (première mention)
Sous le règne de :
  • Robert II le Pieux (996 - 1031)
Grandes dates :
  • V. 1181 : Création d'un atelier monétaire.
  • Eté 1204 : Philippe Auguste s'empare du château.
  • 1230 : La place est donnée aux Lusignan.
  • Après 1242 : Alphonse de Poitiers est maître de Montreuil-Bonnin.
  • 1346-1375 : Le château est au cœur du conflit entre Français et Anglais.
  • 1423 : la châtellenie revient au capitaine écossais Laurent Vernon.
  • 1593 : le château est incendié par les troupes d'Henri IV.
Principal intérêt :
  • Montreuil-Bonnin est l'un des plus beaux exemples de fortifications Plantagenêt en Poitou. Le logis sud-ouest, daté du XIIIe siècle, conserve de superbes restes.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1840. Propriété d'une personne privée.
Bibliographie :
  • Marie-Pierre Baudry : Les fortifications des Plantagenêt en Poitou 1154-1242 pages 181 à 192 - Comité des travaux historiques et scientifiques - 2001.

Montreuil-Bonnin apparaît au début du XIe siècle dans les possessions du comte de Poitou : Guillaume V le Grand y reçoit Raoul, vicomte de Thouars, vers 1012. Un accord y est signé avec Hugues IV le Brun de Lusignan en 1029.

A la fin du XIIe siècle, Montreuil-Bonnin est aux mains du comte Plantagenêt Richard (le futur Cœur de Lion) qui, selon les chroniques, y vient souvent chasser. Vers 1181, il y installe un atelier monétaire. C'est sans doute de cette époque que date la construction du château que nous connaissons aujourd'hui.

Lors de la conquête du Poitou (été 1204), Philippe Auguste s'en empare et y installe un de ses fidèles, Bouchard de Marly. En 1230, le roi le donne au comte de la Marche et d'Angoulême, Hugues X de Lusignan. Lors de la révolte du comte poitevin, Montreuil-Bonnin est l'une des premières places que prend le roi Louis IX (09 mai 1242). Confisquée aux Lusignan, elle revient au frère du roi, Alphonse de Poitiers, qui y effectue des travaux entre 1245 et 1259 (logis ancien ? et reconstruction de la courtine nord).

Durant la guerre de Cent Ans, Montreuil-Bonnin est au cœur du conflit. En 1346, le comte de Derby incendie le château et pille l'atelier monétaire. Le traité de Brétigny, en 1360, redonne la place aux Français. En 1372, le château, de nouveau aux mains des Anglais, est repris par Bertrand du Guesclin. Trois ans plus tard, la place est encore assiégée et enlevée par les Anglais. Du Guesclin la reprend un mois plus tard. Elle revient à Jean, duc de Berry et comte de Poitou.

Charles VII, en mai 1423, donne la châtellenie de Montreuil-Bonnin à Laurent Vernon, capitaine écossais, pour services rendus à la couronne de France. Des travaux sont mentionnés en 1465 (construction du second logis).

Lors des guerres de religion, le château est un solide point d'appui pour les protestants lors du siège de Poitiers en 1569. Les armées d'Henri IV l'incendieront trois fois avant de s'en rendre maître en 1593.

A la révolution, le château est démantelé. Le vieux logis est détruit.




précédente - suivante