Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Cité gallo-romaine de Saintes

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Châteaux de Châlus, XIIIe, XVIIe siècle.


Fondation :
  • 1095 (vente de la chapelle castrale).
Sous le règne de :
  • Philippe Ier (1060-1108)
Grandes dates :
  • Mars 1199 : siège du château par les troupes anglaises.
  • Avril 1199 : Richard Cœur de Lion décède sous ses murs.
  • Av 1250 : la tour cylindrique de Châlus-Chabrol est bâtie.
  • Ap 1269 : Géraud de Maulmont fait construire le « manoir bas ».
  • 1280 : Il se lance ensuite dans la reconstruction du logis du château haut.
  • 1306 : le roi de France, Philippe le Bel, prend possession de Châlus.
  • XVe siècle : Châlus-Maulmont est transformé en prison.
  • XVIIe siècle : les Bourbon-Busset bâtissent un second logis.
  • 1870 : le sommet du donjon de Châlus-Chabrol s’effondre.
  • Mars 1994 : la tour d’angle de Châlus-Maulmont s’écroule
Principal intérêt :
  • Le donjon de Châlus-Chabrol est l'un des rares donjons cylindriques bâtis en Limousin (avec Piégut et Côte-au-Chapt). Baies géminées ouvragées, courtine-écran et tours circulaires à archères cruciformes, sont des éléments architecturaux caractéristiques des édifices de Géraud de Maulmont.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1981. Propriétés de personnes privées.
Bibliographie :
  • Pas de référence pour le moment.

Au Xe siècle, le chapitre collégial de Saint-Yrieix place les terres de Châlus sous la protection des vicomtes de Limoges. Ces derniers font édifier, sans doute sous l’autorité des Chabrol -lignage seigneurial cité dès l’an 1000-, le castrum et la chapelle Notre-Dame (acquise par l’abbé de Saint-Augustin de Limoges en 1095).

Le vicomte Adhémar V -ayant rejoint le camp capétien- voit, fin mars 1199, son château de Châlus assiégé par Richard Cœur de Lion et les troupes du routier Mercadier. Lors du siège (le château est défendu par les chevaliers Pierre Basile et Pierre Brun), Richard est blessé par un carreau d’arbalète. Il décède le jour de la prise du château, le 06 avril.

Afin de manifester son attachement au royaume de France, le vicomte (Gui V ou Gui VI) fait édifier le donjon circulaire et cela avant 1250.

Vers 1265, l’attaque du château par deux seigneurs périgourdins (Boson de Bourdeille et Helie Flament) entraîne le meurtre du capitaine vicomtal. Son frère, Géraud de Maulmont, (proche conseiller des vicomtes de Limoges, des rois de France et bâtisseur de Châlucet) fait intervenir le roi et condamner les meurtriers. Le versement, en 1269, d’une forte somme d’argent (400 livres tournois) lui permet de faire bâtir le château en contrebas de celui des Chabrol. Il est probable que ce nouvel édifice ait remplacé l’hôtel noble situé dans la ville basse ; les Maulmont étant attestés dans le secteur de Châlus depuis le XIIe siècle. En 1280, la vicomtesse donne à Géraud les droits seigneuriaux sur Châlus. Déjà maître du « manoir bas », il se lance dans la reconstruction du logis du château haut. À sa mort (en 1299), ses neveux héritent des deux châteaux. En 1306/1307 le roi de France Philippe le Bel, par échange, en prend possession. Dix ans plus tard, les châteaux sont cédés à Henri de Sully, fidèle conseiller du roi Philippe V le Long.

Par mariage, les châteaux passent aux La Trémoille (1382), aux d’Albret (1400), aux Borgia (1499). Dans ce même siècle, le château bas (Châlus-Maulmont) est transformé en prison. Il gardera cette fonction jusqu’au début du XIXe siècle (1820).

Durant les guerres de Religion, les châteaux ne sont pas épargnés. En juin 1569, les troupes protestantes de Coligny (soit 25.000 hommes en armes) investissent la place ; en 1591 Châlus-Chabrol est canonné par les troupes de Chamberet, gouverneur du Limousin, et du comte de Busset, seigneur de Châlus.

Au siècle suivant, les Bourbon-Busset (propriétaires depuis 1530) bâtissent un corps de logis attenant à celui de Géraud de Maulmont et réalisent d’importants travaux de terrassement pour moderniser la place.

En 1870, le dernier étage du donjon circulaire de Châlus-Chabrol s’effondre. Une terrasse le remplace en 1958. C’est au tour de la tour d’angle de Châlus-Maulmont de s’écrouler en mars 1994. Elle sera partiellement restaurée deux ans plus tard.




précédente - suivante