Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Quéribus

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Donjon de Château-Chervix, XIIe siècle.


Fondation :
  • Première mention authentique en 1096.
Sous le règne de :
  • Philippe Ier (1060-1108).
Grandes dates :
  • 1356 : Prise de la place par les Anglais.
  • 1380 : Les Anglais derechef maîtres de Château-Chervix.
  • 1553 : Incendie du château par François de Coignac.
  • 1586 : Occupation du château par les Huguenots.
Principal intérêt :
  • Bien que centre d'une châtellenie secondaire des vicomtes de Limoges, la tour de Château-Chervix, par ses dimensions et son état de conservation, est l'un des plus beaux donjons romans du Limousin.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1945. Propriété de la commune.
Bibliographie :
  • Pas de référence pour le moment.

Le donjon de Château-Chervix a été édifié par le vicomte de Limoges sur les terres de l'abbaye de Saint-Martial. Une mention, dont l'authenticité n'est pas établie, prétend qu'il existait un château dès le milieu du Xe siècle. A la fin du XIe siècle, la paroisse " Saint-Silvain du château " est attestée dans le patrimoine de l'abbaye (première mention authentique). Près de cent cinquante ans plus tard, une bulle pontificale d'Innocent IV désigne Saint-Silvain comme église de Château-Chervix. Le château apparaît dans les comptes-rendus de divers hommages prêtés par les vicomtes de Limoges aux abbés de Saint Martial, suzerains des lieux :

  • Dans le dernier quart du XIIe siècle (v. 1174 ?) : Adémar V à l'abbé Isembert pour la tour maîtresse.
  • En 1287 : Arthur de Bretagne pour la tour, ou fort et motte.
  • En 1307 : Jean à l'abbé Gaillard pour le château.
  • En 1363 : Charles de Bretagne pour le château.

Durant la guerre de Cent Ans, la place est prise par les Anglais en 1356. Ils l'enlèvent de nouveau en 1380 et s'y installent une année durant.

A la fin des hostilités, Château-Chervix passe entre différentes mains : au capitaine de la place en 1452 ; aux Coignac (ou Cognac) de Saint-Jean-Ligoure en 1487 ; à Jean Hugon (juge) en 1541 ; à François de Pérusse -comte des Cars- en 1598 ; à la famille Joussineau de Tourdonnet en 1660.

Suite à l'arrestation de son beau-père accusé de falsifier des monnaies royales, François de Coignac incendie le château le 6 octobre 1553. Il a au préalable fait tuer les membres de sa famille et tous les habitants du bourg. Une légende raconte qu'avec l'aide d'un prêtre nommé Bernardiéra, François tentait de transformer les métaux vils en or. Les deux complices, effrayés à l'idée de voir leurs affaires découvertes, décidèrent en commun d'effacer toute trace de leurs méfaits. Bernardiéra fut exécuté pour ses crimes à Limoges et François de Coignac, appréhendé l'année suivante en Suisse, subit le même sort.

Pendant les guerres de Religions, en 1586, les protestants occupent temporairement le château. Epargné à la Révolution, le site est protégé en 1945. A la fin des années 50, la restauration des arases est réalisée. Une campagne de travaux est lancée en 1999 pour stabiliser le sommet de la tour. Elle s'achève en 2003.




précédente - suivante