Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Eglise de Saint-Nectaire

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Lastours XIIIe, XVIe siècles.


Fondation :
  • Vers l'an 1000.
Sous le règne de :
  • Robert II le Pieux (996-1031).
Grandes dates :
  • Fin XIIe - début XIIIe siècle : Construction du château sur son emplacement actuel.
  • Vers 1290 : Le château passe aux de Champagne.
  • Entre 1480 et 1530 : Le château est reconstruit.
  • 1591 : Le château passe à la famille d'Abzac.
  • 1660 : Le château est transmis aux de David.
  • 1793 : L'autorité révolutionnaire locale ordonne de détruire le château.
  • 1978 : L'association " les Amis de Lastours " sauve le château de la ruine.
Principal intérêt :
  • La forteresse est constituée d'une grande enceinte polygonale à tours circulaires (XVIe siècle), entourant un donjon quadrangulaire construit au XVe siècle sur les modèles romans. Il couronne une motte plus ancienne. Dans la cour, restes des logis XIIIe, XVe et XVIe siècles.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1956. Propriété de l'association ASPEL.
Bibliographie :
  • Lastours en Limousin, un château, une histoire, édité par l'association ASPEL, 2001.
  • Rémy Christian et Salch Charles-Laurent, Le château de Lastours, Centre d'archéologie médiévale, Strasbourg, 1988.

Sur les collines entourant Lastours, des indices archéologiques (fragments de silex et de céramique) attestent d'une occupation du site vers le chalcolithique (2 000 ans av. J.-C.). Deux enceintes, l'une dite celtique, l'autre nommée camp romain, démontrent que cette occupation s'est poursuivie jusqu'à l'âge du fer.

Si le premier Lastours-Gouffier apparaît vers 950 dans la Chronique de Geoffroy de Vigeois (rédigée à la fin du XIIe siècle), le père fondateur du lignage, vers l'an mil, est Gui de Lastours, dit " le Noir ". Les trois châteaux (mottes de terre surmontées de tours en bois) implantés dans la " cuvette " de Lastours, ont dû être édifiés à partir de cette date.

C'est dans les dernières années du XIIe siècle ou dans la première décennie du XIIIe siècle, que la tour principale quitte sa motte (subsistant encore aujourd'hui au centre du village) pour s'implanter au nord-est de la plaine. Ce transfert est sans doute l'œuvre de Golfier de Lastours (?-1210), petit-fils du fameux Gouffier le Grand, surnommé le Chevalier au Lion et héros de la première croisade (sièges de Nicée, d'Antioche et de Marrah). A la mort de Golfier, le château passe entre les mains des descendants de Gérald, frère de Gouffier le Grand, et Lastours devient une co-seigneurie (les Lastours, les Jaubert, les Faucher, les Peyrusse des Cars -après 1354- se la partagent).

Par son mariage, vers 1290, Agnès de Lastours apporte le château en dot à Guy de Champagne. En 1354, Gouffier, frère d'Agnès, nomme comme héritier principal son neveu, Geoffroi de Champagne, à condition qu'il reprenne le nom, la bannière et les armes de Lastours. Un " Lastours " redevient donc ainsi symboliquement maître du château.

A la fin de la guerre de Cent Ans, le château a subi de tels dommages qu'une reconstruction s'impose. Vers 1480, une première phase est lancée. Le donjon roman, fortement endommagé, est rebâti à l'identique et le logis sud-ouest, avec sa tour en forme de fer à cheval, s'élève sur les fondations du logis du XIIIe siècle. Cette première tranche de travaux est à mettre au crédit du baron Jean de Lastours, conseiller et chambellan de Charles VIII. Jean épouse, dans le troisième quart du XVe siècle, Marguerite de Peyrusse des Cars et permet ainsi à la baronnie de Lastours de se réunifier partiellement : seuls les Faucher restent encore co-seigneurs jusqu'à la fin du XVe siècle. Vers 1500, Jean entame une seconde phase de travaux. Il fait édifier la courtine d'entrée et la tour de la chapelle, au sud, ainsi que l'éperon et la tour ronde protégeant le donjon, à l'est. Le 08 janvier 1529, Henri II de Navarre, duc d'Albret, est reçu au château. Vers 1530, une dernière grande campagne de travaux dote le château, au nord, d'un vaste logis encadré par deux grosses tours circulaires. Ce bâtiment est l'œuvre du fils de Jean : Galiot de Lastours, sénéchal et gouverneur du Limousin.

En mai 1591, Jeanne, arrière petite fille de Galiot, apporte par mariage la baronnie de Lastours à Gabriel d'Abzac, marquis de la Douze. Charlotte d'Abzac de la Douze, elle aussi par mariage en date du 09 février 1660, transmet le château à François de David, seigneur de Ventaux, Champvert et la Borie. La famille de David le gardera jusqu'en 1783, date à laquelle le comte des Cars s'en porte acquéreur. En 1789, le château est confisqué et les révolutionnaires en ordonnent la destruction par arrêté du 28 décembre 1793.

Pendant plus de 150 ans, les hommes, les intempéries et la végétation, poursuivent leur œuvre destructrice. Mais en 1978, l'association "les amis de Lastours", qui deviendra plus tard l'ASPEL, l'extirpe de l'oubli. Débroussaillage, déblaiement, restauration et animation lui donnent alors une seconde vie.




précédente - suivante