Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Ortenbourg et Ramstein

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Edifices religieux : l'abbaye idéale


Textes et photos ©


Abbaye de Fontfroide, dans l'Aude. Diaporama...

L'abbaye idéale :

La règle de saint Benoît précise : " Le monastère, tant que possible, doit être bâti de manière qu'on y trouve tout ce qui est nécessaire, eau, moulin, jardin, et que les différents métiers soient exercés à l'intérieur du monastère. Ainsi, les moines n'auront pas à se rendre au dehors, ce qui est mauvais pour leur âme " (66.6 & 7). L'abbaye est donc un lieu fermé par une haute clôture, qui limite ses contacts avec l'extérieur.

On ne peut y pénétrer que par le filtre de la porterie (photo 1 du diaporama). Un ancien y réside et autorise ou interdit l'accès. Les autres bâtiments s'organisent autour du cloître (photo 2). Ce petit jardin intérieur, cerné de galeries en pierre ou en bois selon la richesse de l'établissement, est à la fois un lieu de promenade et de méditation. Sa place centrale lui permet de desservir tous les lieux essentiels de la vie monastique, à commencer par le réfectoire (photo 3), où se prennent en commun les repas. Pour des raisons pratiques, les cuisines (photo 4) sont toujours à proximité, de même que le cellier (photo 5) où sont entreposées les victuailles. Le dortoir (photo 6) est un espace collectif, où chaque membre de la communauté se repose dans une certaine promiscuité. Dans la salle capitulaire (photo 7), on lit des extraits de la règle et on traite des affaires importantes de la communauté.

Le chauffoir (photo 8) est en théorie l'unique pièce pourvue d'une cheminée. On peut s'y livrer durant l'hiver à certains travaux d'intérieur minutieux, tels l'enluminure ou l'écriture. Le froid est l'ennemi de l'écrivain médiéval, comme le soulignait au XIIe siècle Robert Wace : " Ne peut les mainz ouvrir, plus sont gelez que glace " (Roman de Rou, vers 10). C'est sans doute aussi dans le chauffoir que l'on range les précieux manuscrits, au moins pendant la saison froide. Les plus grandes abbayes possèdent un scriptorium (photo 9), salle exclusivement dédiée à la lecture et à l'écriture. Mais le joyau de l'établissement est bien évidemment l'église abbatiale (photos 10 à 15), objet de toutes les attentions, et dans laquelle les religieux prient ensemble sept fois chaque jour : matines, laudes, prime, tierce, sexte, none, vêpres, complies. Certains établissements possèdent deux lieux de culte, comme l'abbaye de Jumièges, avec l'abbatiale Notre-Dame et l'église Saint-Pierre.





précédente - suivante