Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Abbaye de Fontevraud

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Cathédrale de Soissons, XIIe, XIVe siècle.


Textes et photos ©

La façade occidentale possède trois portails qui ont perdu leur décoration. Ils sont surmontés d'une belle rose à seize rayons, circonscrite dans un arc en ogive formant un arc de décharge, et encadrée par deux baies. Au second niveau de la façade s'étire une galerie ajourée d'ogives percées de motifs quadrilobés, inachevée du côté nord. Au sud domine une tour-clocher monumentale, avec abat-sons, galerie et niches de statues. Certaines parmi ces dernières ont été conservées, d'autres détruites durant les bombardements de 1915. Un second clocher était à l'évidence prévu au nord, mais les travaux furent stoppés net par la guerre de Cent Ans. La nef est étayée de chaque côté par de puissants contreforts. Le plan en hémicycle du croisillon sud du transept vient briser l'ensemble des lignes droites. Les niveaux supérieurs du chœur sont maintenus par des arcs-boutants à doubles-volées, aux culées et aux pinacles sans recherche décorative particulière. Le chevet est très étiré.

L'intérieur se révèle spacieux et témoigne d'une volonté de symétrie manifeste. L'ensemble mesure 116 m de long, pour 25,60 m de largeur et des hauteurs sous voûtes de plus de 30 mètres. La nef a six travées et deux beaux collatéraux. Elle possède trois niveaux d'élévation avec grandes arcades, triforium et fenêtres hautes. Des piliers ronds à tambours soutiennent les niveaux supérieurs. Ils ont toutefois reçu vers l'intérieur une colonnette engagée portant un chapiteau. Sur le tailloir viennent mourir les nervures des voûtes quadripartites couvrant la nef. Le transept est plat au nord et se termine en hémicycle au sud, comme à Noyon. Très lumineuse, cette partie, qui est la plus ancienne, a reçu de splendides tribunes éclairées par de généreuses baies. Le chœur avec déambulatoire est un chef-d'œuvre du gothique des premiers temps.




précédente - suivante