Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Autour du
patrimoine :
Richesheures
et moi :


Trois monuments au hasard :
Château de Duras
Château de Cheverny
Roquetaillade

Traduction :
Partage :




Eglise de Surgères, XIe siècle.


Textes et photos ©

1- Le château :

La forteresse a été entièrement reconstruite au XVIe siècle. Elle enserre un périmètre de 600 mètres. Elle était autrefois précédée d'un fossé aujourd'hui comblé et flanquée de plusieurs tours. La plupart sont dérasées. Vers la ville s'ouvre une porte dans une tour rectangulaire avec double pont-levis (charretier et piétonnier). Au centre de la place se dresse un magnifique portail renaissance sur lequel nous retrouvons peintes les armes des maîtres de céans. Le château du XVIIIe siècle abrite la mairie.

2- Notre-Dame de Surgères :

L'église surprend au prime abord par son impressionnante façade très sobre, sur laquelle se lit aisément une influence poitevine. Elle est étayée de chaque côté par des piliers à colonnettes aux chapiteaux ornés et est surmontée d'un pignon triangulaire. Deux corniches droites richement décorées de petits personnages tronçonnent la façade en trois niveaux. On y trouve représentés des signes du zodiaque, des sirènes, un bestiaire fabuleux et une kyrielle de petits personnages soutenant une longue corde. Plusieurs arcatures aveugles rythment l'ensemble. Deux cavaliers décapités à la Révolution se font face dans des niches situées sous la plus haute corniche. Une controverse sévit depuis des lustres à leur sujet : certains y voient les représentations de Hugues de Surgères et Geoffroi de Vendôme, fondateur de l'église ; d'autres pensent plutôt qu'il s'agit de l'empereur romain Constantin foulant l'hérésie et du Christ triomphant de la mort.

L'intérieur est d'une grande sobriété. La nef rebâtie au XVe siècle possède quatre travées et deux collatéraux, délimités par de gros piliers rectangulaires aux angles rabattus. Elle est surmontée d'une charpente en bois. La croisée du transept est couverte d'une belle coupole. Au-dessus s'élance un impressionnant clocher octogonal à 16 ouvertures et colonnes. Il abrite quatre grosses cloches. Le chœur s'achève par une belle abside romane.

Il existe également sous l'édifice une crypte à pilier central unique. Des angelots sont peints sur les voûtes. Elle avait pour fonction de servir de sépulture aux sires de Surgères. Les sépultures de ces derniers ont été violées à la Révolution et leurs restes éparpillés.



précédente - suivante