Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Domfront

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





La cathédrale de Dol-de-Bretagne, XIIIe siècle.


Fondation :
  • L'évêché de Dol de Bretagne a été fondé au VIe siècle par St Samson, ecclésiastique originaire de Grande Bretagne.
Sous le règne de :
  • Childebert Ier (511-558).
Grandes dates :
  • 865-1199 : Dol aidé par les princes bretons tente en vain de devenir archevêché de Bretagne.
  • 1203 : Une armée du roi d'Angleterre, Jean Sans Terre, ravage la ville et incendie la cathédrale. Les reliques de St Samson sont dérobées.
  • Vers 1220 : Dol est de nouveau mise à sac, cette fois par le duc de Bretagne.
  • Vers 1223 : Restitution des reliques de St Samson.
  • Vers 1250-1275 : Construction de la nef.
  • Vers 1275-1300 : Construction du transept et du chœur.
  • Vers 1520 : Reconstruction, inachevée, du clocher nord.
  • 1789 : L'évêché de Dol est supprimé.
Principal intérêt :
  • La cathédrale de Dol possède beaucoup de caractéristiques qui la rattachent à la tradition anglaise, style peu commun en France.
Statut :
  • Classé Monument Historique en 1840. Propriété de la commune.
Bibliographie :
  • Anne Claude le Boulc'h, La cathédrale de Dol, éditions des Presses Universitaires de Rennes (PUR).

L'évêché de Dol a été fondé au VIe siècle par un missionnaire venu de l'actuelle Cornouaille anglaise, St Samson. La Bretagne qui s'appelait alors Armorique, pays de la mer, était restée à l'écart de la colonisation romaine et de la christianisation. Les bretons, habitants celtes de la Grande Bretagne (qui se nommait alors Bretagne) vinrent s'établir dans cette Armorique peu peuplée. En même temps ils y apportaient le christianisme et leur langue de laquelle est dérivé le breton actuel.

Il semble que St Samson fut à la fois abbé et évêque d'où peut être les contours étranges du domaine de l'évêché. L'évêché de Dol était en effet l'un des plus petits de France et aussi l'un des plus disséminés. Il comptait de nombreuses enclaves principalement en Bretagne mais aussi une près de Rouen. Mais si son domaine spirituel était petit, son domaine temporel, ses terres, étaient par contre très importants.

Au IXe siècle, la réforme religieuse carolingienne vint gommer les particularismes liés à l'héritage breton. Pourtant, peu après, le comte de Bretagne qui cherchait à se faire roi fit de Dol l'archevêché de Bretagne contre celui de Tours. Ceci déclencha un long conflit qui ne fut tranché qu'en 1199 par le pape en mettant fin aux prétentions de Dol.

Malgré ce revers, la ville de Dol allait connaître au siècle suivant, le XIIIe siècle, une période de paix et de prospérité inégalée qui allait permettre la construction de la cathédrale actuelle. La ville est alors un port assez important sur la Manche placé sur l'axe qui reliait Normandie et Bretagne. Les pèlerinages autour des reliques de St Samson jouaient aussi un rôle non négligeable.

Les siècles suivants virent le lent déclin de la ville et de son évêché : ravages de la guerre de Cent Ans, déclin des pèlerinages, déclin du port inaccessible aux gros navires. Au XVIIIe siècle Dol n'est plus qu'une petite ville dont la faible importance conduit à la suppression de l'évêché à la Révolution.

La ville a alors bien du mal à entretenir l'ancienne cathédrale. Son classement en 1840 permit une lente mais salvatrice restauration de cet édifice qui nous est parvenu finalement bien préservé.




précédente - suivante