Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Langeais

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Abbaye et musée Saint-Rémi de Reims, XIe, XIIe siècle.


Textes et photos ©


L'abbaye Saint-Rémi de Reims au XVIIe siècle dans le « Monasticon Gallicanum ».

La basilique Saint-Rémi :

Elle n'est plus aujourd'hui église abbatiale, mais simple basilique. Longue de 122 m pour seulement 26 m de large, elle possède une nef romane à onze travées, bas-côtés et trois niveaux d'élévation, avec grandes arcades en plein-cintre, tribune et fenêtres hautes. Cette nef a reçu une voûte à croisées d'ogives à l'époque gothique. En haut du bas-côté nord est présenté sur le mur un ancien dallage à incrustations de plomb provenant de l'abbaye Saint-Nicaise. Ce monastère, vendu comme bien national à la Révolution, a servi de carrière de pierre et n'existe plus de nos jours.

Le chœur gothique est fermé par d'élégantes clôtures (XVIIe siècle). Les vitraux des parties supérieures, difficiles à admirer du fait de la grande élévation, datent pour l'essentiel du XIIe siècle. On y remarque notamment des verrières dédiées à certains archevêques de Reims. Tout autour du déambulatoire s'ouvrent de belles chapelles rayonnantes. Le tombeau de Rémi date du XIXe siècle, mais est orné d'une statuaire XVIIe.

Les bâtiments conventuels :

Le visiteur pénètre dans l'abbaye par la vaste cour d'honneur, entourée d'austères façades où l'on ressent toute la rigueur de l'architecture monastique des XVIIe et XVIIIe siècles. Les bâtiments conventuels s'articulent autour d'un cloître aux larges galeries, construit à partir de 1708. Dans cet ensemble remarquablement homogène a été préservé un joyau du premier art gothique : la salle capitulaire. Ses voûtes élégantes viennent reposer sur quatre fines colonnes. L'espace est peuplé de monstres fantastiques et grimaçants d'époque romane et possède une belle galerie bordée d'arcades en ogives. Au rez-de-chaussée toujours, les collections antiques sont présentées dans le vaste réfectoire des moines et dans les anciennes cuisines (XVIIe siècle), pourvues d'une monumentale cheminée. On y accède depuis le parloir médiéval.

Le très bel escalier d'honneur (XVIIIe siècle) conduit aux salles de l'étage. Les collections du musée ont colonisé les anciens dortoirs, mais aussi les galeries supérieures du cloître. On y remarque notamment les monumentales tapisseries consacrées à la vie de Rémi (XVIe siècle) et les importantes collections locales d'artisanat préhistorique, protohistorique, gallo-romain, mérovingien... La collection d'objets celtes est l'une des plus belles qu'il nous ait été donné d'admirer. On remarque également armes, documents militaires de premier ordre, uniformes, maquettes de navires dans la section d'histoire militaire.




précédente - suivante