Monuments :
Antiquité
Sites gallo-romains
Visites 3D

Moyen âge
XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Abbaye de Noirlac

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Grand : Andesina, sanctuaire romain des eaux.


Le sanctuaire Gallo-romain de Grand, situé à l'ouest de Neufchâteau, est identifié sur la Table de Peutinger sous le nom d'Andesina. Le site y est représenté par un grand édifice entourant une étendue d'eau. Ce sanctuaire des eaux y apparait à proximité de Tullio (Toul) entre Mosa (la Meuse) & Mosella (la Moselle, littéralement « petite Meuse»).

Le site d'Andesina se trouve au centre d'un vaste plateau entouré de forêts. À proximité immédiate de la voie romaine reliant Lyon à Trèves se découvre le village de Grand, ceint d'une route circulaire. Cette route surplombe toujours le petit fossé qui délimitait autrefois l'enceinte sacrée du site d'Andesina.

À l'est, dans l'enceinte sacrée, est niché un demi-amphithéâtre, d'une capacité de 17000 à 20000 personnes avec un grand-axe de 148m. Une partie du lieu a été couverte de gradins de bois permettant de préserver les parties fragiles de l'amphithéâtre et de pérenniser sa destination de lieu de spectacles. L'amphithéâtre et le musée archéologique attenant se visitent.

Au centre exact du cercle sacré se trouve l'église paroissiale. Depuis le XVIIIe siècle, l'église menace de s'effondrer et doit être maintenue par des étais. L'origine de cette instabilité fut découverte il y a peu de temps : l'église est bâtie sur l'ancienne mare sacrée du sanctuaire.

Juste derrière l'église se dresse un édifice dont le toit à faible pente protège la mosaïque de la basilique romaine, l'une des plus remarquables connues à ce jour, tant par sa superficie que par son exceptionnel état de conservation. La mosaïque présente en son centre une scène (de théâtre) dont le cartouche est entouré de motifs végétaux & géométriques, ainsi que d'animaux.

Une promenade à pied dans le village permet également de découvrir les fondations du rempart et de certaines des tours circulaires qui englobaient le sanctuaire. Les vestiges de l'un des deux thermes romains restent également visibles.

Le temple était, d'après certains textes latins, le plus beau du monde. 80 sortes de marbres différentes venant de toutes les provinces de l'Empire romain furent retrouvées à proximité de la basilique. Il est donc possible d'imaginer la richesse et la splendeur du temple dédié à Appolon-Grannus, ainsi que celle de la basilique.

Une promenade le long du fossé circulaire sacré permettra de découvrir d'autres vestiges, tels que la petite chapelle dédiée à Sainte-Libaire (XVIe), édifiée vraisemblablement à l'emplacement d'un petit édifice romain, les vestiges de l'un des nombreux puits romains, ou encore de contempler certaines sculptures antiques en remplois dans les façades des maisons du village.




précédente - suivante