Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Aguilar

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Château de Guainville, XIIe siècle.


Le château prend place sur une plate-forme ovoïdale fossoyée (dimensions : 120 m x 45 m environ). Au nord de celle-ci se dressent le châtelet d’entrée et 20 m d'une courtine flanquée par une tour pleine polygonale à cinq pans (« légèrement descendue » dans le fossé).

Le châtelet d’entrée est un imposant ouvrage formé de deux tours circulaires extérieures (diamètre de 5,36 m) assises sur un socle taluté. La base des tours (en glacis conique) s’insère dans un ouvrage bas formant fausse-braie devant les courtines encadrant la porte. Le socle taluté porte le passage d’entrée (avec herse, vantaux et sans doute assommoir), les deux tourelles circulaires flanquant l’intérieur des courtines et les couloirs d’accès desservant les salles à archères du premier niveau des tours extérieures.

La partie la mieux conservée du site se situe au sud. Ce que nous appellerons le « réduit défensif » se présente sous la forme d’une enceinte quadrangulaire flanquée par quatre tours aux angles. Deux courtines, partant des tours nord-ouest et nord-est, rejoignent l’enceinte disparue de la cour nord. Celle ouest, longue de 13 m et large de 4 m, conserve un puits rectangulaire, ménagé dans sa maçonnerie, qui pourrait correspondre à une fosse de latrines. Celle orientale, longue de 35 m, a son glacis percé par une énorme anfractuosité causée par la sape et la mine de 1378. A son revers, se dresse un « contre-mur » qui pourrait correspondre à une courtine de la première fortification. Les trois courtines reliant les quatre tours du réduit défensif, étaient percées chacune d’une archère ménagée dans une niche voûtée d’arêtes ou en berceau.

Les quatre tours ont les caractéristiques suivantes : tours cylindriques aux dimensions voisines (diamètre : 5,90 m sauf tour nord-ouest : 6,40 m) ; socles légèrement talutés et couronnés d’une assise chanfreinée ; Cinq niveaux (planchéiés ou voûtés) ; quatre ou cinq archères à niches, à forte plongée, couvertes de voûtes coniques en berceau brisé par niveau.

Les tours nord-est et nord-ouest ont la particularité de posséder à leur base une poterne donnant sur les fossés (permettant des sorties en cas de siège).

Adossé à la courtine ouest (celle portant la fosse à latrines) se dresse un long bâtiment rectangulaire (28 m x 12 m) divisé en trois salles (la plus grande faisant 160 m2). Seule la salle sud-est (basse et voûtée) est aujourd’hui bien conservée. Ce bâtiment pourrait correspondre au logis bâti par Ascelin Goël ou par l'un de ses descendants et aurait peut être été enseveli partiellement lors de la construction du réduit défensif philippien. De futures fouilles archéologiques pourraient mieux nous renseigner…




précédente - suivante