Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Château-Thierry

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Les tours de Pignan, XIIe siècle.



Vue aérienne des tours et du quartier de l'ancien château. Cliché Google Earth.

Arrivé sur la place de la Mairie, vous découvrez à main droite la première des cinq tours encore en élévation. Incluse dans une construction plus tardive (la maison Burlon, fin XVIe siècle), elle est dérasée d’au moins un étage. Sa façade sud, donnant sur la place, conserve au niveau 2 une porte en plein cintre.

En face, à moins de 50 m, se trouvent trois tours, quasiment alignées. La première, la moins bien préservée, ne conserve que deux murs. L’édifice, englobé dans des constructions du XVIIe siècle, est difficile « à lire ».

A 8 m de celui-ci, se dresse la tour « communale ». Elle est de plan carré (7 m de côté) et s’élève à 30 m de hauteur environ. Ses murs sont peu percés et un oculus, remarquablement appareillé, orne le sommet du pignon oriental. Son premier niveau est voûté en berceau. Trois arcs-boutants, tendus au-dessus de la rue en appui sur l’ancienne église, renforcent la solidité de cette construction.

A 16 m de la tour « communale » s’élève la seconde tour qui devait constituer avec celle-ci la « bisturris » mentionnée en 1121. Elle n’est plus conservée que sur une dizaine de mètres de haut et ses murs sont aveugles sur les faces nord et ouest.

La dernière tour dite « du Bousquet », située à 40 m environ au nord de la « bisturris », est enclavée au cœur d’un îlot d’habitation. Conservée sur toute sa hauteur (une trentaine de mètres) elle est de plan carré (6,50 m de côté). Ses faces ouest (niveau 2) et nord (niveau 3) sont percées par une fente d’éclairage.

La porte fortifiée du front nord, dite Portal de l’Horloge, appartient à l’enceinte de 1386. Elle mesure 5 m d’épaisseur et plus de 8 de large. Elle était défendue par un assommoir et une herse (dont il reste la rainure).




précédente - suivante