Monuments :
Antiquité
Moyen âge

Chateaux
Edifices religieux
Visites 3D

XVI-XVIIIe siècle
Recherche d'un site :


Un monument au hasard :
Najac

Modélisme et
impression 3d :
Richesheures
et moi :
Lettre d'information
Abonnement
Diaporamas
Acteurs du patrimoine
Livres anciens

Riches Heures sur les réseaux sociaux :
Partager cette page :

Le fil des nouveautés :





Basilique Notre-Dame d'Orcival, XIIe, XIIIe siècle.


Textes et photos ©

Fondation :
  • Inconnue. Première mention 1178.
Sous le règne de :
  • Louis VII le Jeune (1137-1180)
Grandes dates :
  • Premier tiers XIIe siècle : Construction probable de la basilique.
  • 1242 : Fondation d'un chapitre de chanoines.
  • 1333 : Orcival rattaché au prieuré Saint-Robert de Montferrand.
  • XVIIe siècle : développement du pèlerinage marial.
Principal intérêt :
  • Cette église magnifique est demeurée à peu près inviolée depuis sa construction, au XIIe siècle. Elle n'a donc subi que des altérations modérées du temps et des hommes, et constitue à ce titre un témoignage important de l'architecture romane en Auvergne.
Statut :
  • Classée Monument Historique en 1840. Propriété de la commune.
Bibliographie :
  • Craplet Bernard, Auvergne Romane, La Pierre-qui-Vire, 1978.

Les origines de l'église actuelle et l'histoire même d'Orcival sont aussi nébuleuses que celles de Saint-Nectaire. Les balises chronologiques sont exactement les mêmes. Un prieuré est mentionné en 1178 dans une bulle du pape Alexandre III, comme dépendance de l'abbaye de la Chaise-Dieu. La communauté se réduisait à cette époque à deux moines seulement. Aucune mention d'Orcival n'est en revanche trouvée en 1146, dans une bulle du pape Eugène III listant les biens de l'établissement casadéen. Il est supposé que l'église d'Orcival fut édifiée en une seule campagne de construction par les comtes d'Auvergne, dans le premier tiers du XIIe siècle.

Un chapitre de chanoines y est fondé en 1242. En 1333, par la volonté de l'évêque de Clermont Pierre d'Aigrefeuille, l'église est rattachée au prieuré Saint-Robert de Montferrand. Les archives sont emportées dans la tourmente de la guerre de Cent Ans. Le grand tremblement de terre auvergnat de 1478 ébranle l'édifice. Un pèlerinage marial autour d'une Vierge à l'Enfant romane se développe au XVIIe siècle et l'église bénéficie de quelques restaurations modérées au XIXe siècle.




précédente - suivante